ss_be188a02bc984123a3b6d2b0528dae43eb968f02.600x338Eh oui! Que ceux qui pensaient naïvement en avoir fini avec Final Fantasy IV après ses TRES NOMBREUSES rééditions revoient leur(s) copie(s), car c’est cette fois sur Steam que débarque le chef d’oeuvre de monsieur Sakaguchi, version HD de l’excellent remake DS assuré par les soins de l’équipe qui offrira au monde l’excellent Bravely Default. Si à l’époque de sa sortie sur SuperFamicom en 1991, cet opus avait esquivé le sol européen, probablement en raison de la dimension sombre et dramatique du scénario en rupture avec l’approche très « happy family » du jeu vidéo par les marketeux, cette dramatique erreur de localisation a été depuis mainte fois réparée, Final Fantasy IV ayant littéralement envahi la quasi intégralité des supports vidéoludiques en vigueur : Playstation, PSP, DS, GameBoy Advance, console virtuelle Wii, console virtuelle Sony, et même une version WonderSwan! Mais visiblement, ça n’était pas suffisant, car c’est désormais sur PC que nous pourrons suivre les aventures de Cecil (qui instaure la grande tradition de nom moisis pour héros de FF, aux cotés de Squall, Zidane et autres Vivi), en HD donc. Cette version semble être une compensation internationale à la sortie exclusivement japonaise de la version pour téléphones portables sortie en 2009 – Ou simplement une tentative renflouer les caisses pour un coût de développement minime, allez savoir… D’autant que le jeu est loin d’être donné, puisqu’il tourne à 15,99 dollars, quand même!

Le jeu reste évidemment un incontournable de la Playhistoire, un sommet préfigurant l’excellence et la tension dramatique de Final Fantasy VI, avec des musiques parmi les plus mémorables de la licence pourtant peu avare en  la matière, bref, Final Fantasy IV, c’est une claque. La version DS réussissait l’exploit d’être à la fois fidèle à l’original, tout en offrant une occasion de revivre la même aventure sous un jour nouveau, se posant comme un complément nécessaire sans jamais prétendre à remplacer la version SuperFamicom.

La véritable question derrière cette version reste en suspens : Qui n’a pas encore fait Final Fantasy IV ?! Enfin, en attendant la version PS3 de FFVII… (troll intended) Néanmoins, si vous faites partie des quelques uns qui n’on pas encore effleuré cette perle légendaire, ou que simplement l’envie vous prend de vous replonger dans ce condensé d’epicness et de poésie vidéoludique, c’est l’occasion!

ss_9f83c3201c26bf0c11f1e513efdcf533a2826df8.600x338

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *