L’annonce de Pokken Tournament, que peu de personnes avaient anticipé alors que le potentiel infini d’un tel projet crevait les yeux (des centaines de personnages déjà prêts qui n’attendent qu’a être adaptés au fil de dizaines et dizaines de suites et/ou DLC, a laissé place à pas mal d’engouement mais surtout a énormément d’inquiétude. Le nom repris en partie de Tekken et le développeur du même jeu posait déjà les questions qui suivront le titre jusqu’à sa sortie. Vont-ils faire un gameplay à la Tekken malgré la différence de style évidente entre les deux titres, ou bien créer un tout nouveau gameplay sur de toutes nouvelles bases ?

Derrière toutes ces promesses et surtout avec cette opportunité énorme de construire une nouvelle licence incontournable au contenu presque infini,
que nous réserve cette toute première version ?

 

Preimages (2)mière remarque, bien que ce soit un jeu arcade, Nintendo et Namco ont décidé de ne pas inclure un stick classique comme Tekken, mais un pad rappelant légèrement la Super Nintendo, avec comme touches une croix directionnelle, 4 boutons centraux et 2 gâchettes. C’est là le début du désenchantement. Avant même de lancer son premier combat, on comprend de suite qu’il n’est pas du tout adapté au VS Fighting. La croix est ultra rigide, la manette rectangulaire ne donnant aucune sensation et ne s’adaptant pas aux formes de la main comme un pad Xbox sait si bien le faire, et les gâchettes très carrées et tout aussi mal fichues. Mais bref, ne nous arrêtons pas sur ce premier écueil, loin d’être le plus pénalisant, et lançons le jeu. Arcade oblige, pas de mode aventure (nous y reviendrons au dernier paragraphe concernant la WiiU), juste le choix entre jouer l’IA, jouer en local et jouer en ligne. Vous aurez donc le choix parmi une petite dizaine de combattants, dont on comprend à vue d’œil le style de jeu. Des Pokemon rapides comme Pikachu, d’autres jouant le corps à corps comme Mackogneur, et d’autres jouant la distance.

Le casting n’est pas très étoffé mais il est important de rappeler que c’est le cas pour beaucoup de nouvelles licences. Ainsi Blazblue donnait le choix a seulement 12 personnages sur sa permière version arcade, et compensait ce faible choix par un mode aventure très complet sur consoles. En revanche, le nombre de Pokemon de soutien (c’est a dire qui peuvent être invoqués en combat pour réaliser une attaque sur l’adversaire) limité à seulement 2 Pokemon au total est incompréhensible. Coupe budgétaire ? D’autant plus qu’ils ne sont absolument pas essentiels une fois en combat.

images

Venons en justement à la bagarre. Pokken vous embarque dans des arènes circulaires rappelant Tekken en tout point niveau déplacements. La croix vous permet de vous déplacer dans un environnement 3D mais avec des mouvements très lents à l’instar de Tekken. Premier soucis, ça ne colle pas avec l’univers du jeu, c’est à dire des combats vivants, des esquives et des contre attaques. Deuxième problème, ça ne colle pas au gameplay même du jeu. Dans tekken, tout se joue sur le placement au corps a corps, un déplacement latéral servant à esquiver un coup de poing meurtrier. Dans pokken, certains adversaires vont vous spammer de loin, et si dans un jeu très arcade comme Naruto Ultimate Ninja Storm il peut s’avérer jouissif de se déplacer à grande vitesse tout en esquivant les tirs adverses, cela deviendra une plaie de jouer au jeu de l’esquive avec la lenteur et la mobilité « balai dans le cul » de Pokken.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *