GAME.COM

Pour finir cette liste de la honte, on s’intéresse à une console aussi étrange que catastrophique : la Game.com. Lancée en 1997 en tant que console portable ultime par Tiger (vous savez, les jeux électroniques « La Force est dans ta poche »), la machine portable et tactile avait réussi l’exploit de récupérer un grand nombre de licences pour son catalogue. On pouvait jouer entre autres à Mortal Kombat Trilogy, The Lost World, Sonic, Fighting Vipers, Duke Nukem 3D ou encore Resident Evil 2. De quoi donner franchement envie…sauf que dans les faits c’est plus compliqué que ça, et Duke Nukem 3D en est un parfait exemple. Dans ce portage, on reprend le principe du jeu pc, en sélectionnant parmi les trois épisodes du classique, mais en version très ralentie et surtout en 2D. Duke se déplace seulement sur quatre directions (avant, arrière, gauche et droite), comme sur un plateau d’échecs. Ce qui veut dire impossible de tourner sur soi même, de s’accroupir, de sauter et de viser (donc même de s’amuser).  On peut se dire que ce n’est pas un mal, car la console en noir et blanc ne supporte pas d »avoir plus de 20 images par seconde, et la maniabilité mauvaise est compensée par un chemin tout tracé  et des ennemis qui arrivent tranquillement devant le viseur. Cela donne un jeu très répétitif, et ce ne sont pas les derniers niveaux qui changeront quoi que ce soit, avec un Duke ponctuant chaque action de phrases tellement compressées que l’on hésite entre un héros badass ou un champion de rot. Une version totalement détruite qui arrive à faire honte au principe même d’un jeu vidéo, sur une console totalement oubliée.

 

Avec ce top 3 de la loose des adaptations de Duke Nukem 3D, on a pu voir que l’épisode Forever n’a pas été la seule fois ou notre héros a été malmené. Les développeurs de chez 3D Realms semblent avoir, après Duke Nukem 3D, pensé que tout ce qu’ils toucheraient se transformerait en or. Le jeu a donc été surexploité et, même si certaines versions ont pu se détacher, le manque d’idée a couté durablement à la série.

 Flbond

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *