A retenir

Dans l’histoire des jeux vidéo, le genre particulier du FMV est finalement peu connu. De Quarter Horse à la fin des années 1990, de l’arcade au PC, ce sont plus d’une centaine de titres qui sont sortis. On retient de grands jeux comme Dragon’s Lair ou Night Trap, mais d’autres séries ont brillé, montrant que tous les jeux FMV ne sont pas des daubes. Des consoles ont tentés de surfer sur cette révolution de l’interactif, quasiment toujours sans succès. Certaines séries plus connus sont également passées par la case film interactif, repartant ensuite vers des genres plus conventionnels. C’est tout pour cet épisode de PRE(JEUX)GES, rendez vous le mois prochain pour le grand final de la chronique (snif).

 

En attendant : Jouer sans PRE(JEUX)GES est bon pour la santé.

 

Sources (non exhaustif)

Dragon’s Lair Project
AMOA magazine
Gazette de Chicago (1981)
Interview de Don Bluth
Atari Age
Tilt
SIte de Digital Leisure
Interview de Dale Rodesch
PhilipsCdi.com
Sega Retro

7 réponses
  1. Le serpent
    Le serpent dit :

    Yopyop super intéressant comme d’hab.
    Par contre après les 32 bits sur console il y a encore eu des fmv. Genre sur ps4 avec de nouvelles technologies ça pourrait donner non ?

    Répondre
    • Flbond
      Flbond dit :

      Sur le PC comme Police Quest S.W.A.T ou Wing Commander oui, mais sur consoles après les 32 bits ils se font quand même assez rares. Wikipedia d’ailleurs classe de manière assez éronnée tout Quantic Dream dans les FMV.

      Répondre
  2. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Quand le fantasme du photoréalisme et celui de la fluidité d’animation digne des dessins animé se rencontrent, le temps d’une fausse bonne idée…
    Mais j’ai un faible pour les travaux de Don Bluth dans le domaine, le coté sans pitié des « jeux » et le nombre de séquences de mort adaptées aux situations de jeu donnant l’illusion d’être vraiment aux commandes et insufflent un vrai dynamisme dans le périple!
    D’ailleurs, tu le notes très justement, certains titres valent le détour pour plein de bonnes et mauvaises raisons (les jeux du genre auxquels a participé Kishimoto, le papa de Double Dragon, m’ont toujours un peu fait fantasmer).
    Et j’ai l’impression que des jeux comme Sanitarium tentent de concilier le sentiment de film interactif avec un vrai gameplay RPG (bon, Mortal Kombat aussi, dans un sens et dans son genre^^).

    Et pour la génération actuelle, finalement, les motion capture et les Cageries ont repris le flambeau, non ?

    Bref, comme d’habitude, j’ai appris des choses et j’ai pris du plaisir à lire ton article, cher Flbond! (et merci pour la dédicace subliminal 😉 )

    Répondre
    • Flbond
      Flbond dit :

      Merci mon Toma

      « Mais j’ai un faible pour les travaux de Don Bluth dans le domaine, le coté sans pitié des « jeux » et le nombre de séquences de mort adaptées aux situations de jeu donnant l’illusion d’être vraiment aux commandes et insufflent un vrai dynamisme dans le périple! »

      On en avait parlé pas mal, le travail de Don Bluth est réellement réussi et l’action dynamique est prenante. Dommage qu’il ait déchanté dans les années 2000.

      « D’ailleurs, tu le notes très justement, certains titres valent le détour pour plein de bonnes et mauvaises raisons (les jeux du genre auxquels a participé Kishimoto, le papa de Double Dragon, m’ont toujours un peu fait fantasmer).
      Et j’ai l’impression que des jeux comme Sanitarium tentent de concilier le sentiment de film interactif avec un vrai gameplay RPG (bon, Mortal Kombat aussi, dans un sens et dans son genre^^). »

      Bah j’en avais clairement marre d’entendre toujours parler que de Night Trap ou de Dragon’s Lair, et je voulais ouvrir un peu le truc (même si le genre mériterait une encyclopédie lol). Sanitarium se rapproche un peu de Phantasmagoria dans le sens ou les RPG se dotent d’acteurs réels (et malsain pour certains). Par contre Mortal Kombat est un peu particulier, car si ce sont des acteurs, ils sont retransmis en sprites et les décors sont dessinés.

      « Et pour la génération actuelle, finalement, les motion capture et les Cageries ont repris le flambeau, non ? »

      Oui ce sont principalement les choses qui ont écarté la folie du film interactif.

      Répondre
    • Flbond
      Flbond dit :

      Eh bien même si je suis ravi de toujours avoir des commentaires, le fait que toi et Toma, qui avez une excellente écriture, soyez content de ces articles me touche.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *