Monsieur G : Alekseï (FR) Pajitnov s’est battu seul pour enfin récupérer de l’argent sur Tetris→ Aleksei est le père de Tetris, tout le monde est d’accord. Mais il ne faut pas oublier Vladimir Pokhilko.

 

Alexey ou Aleksei Pajitnov

Alexey ou Aleksei Pajitnov

Alekseï Pajitnov est né dans l’ex URSS en 1956. Malgré une technologie moins avancée qu’aux USA (de l’aveu de l’intéressé), une Académie des Sciences de l’URSS est présente sur le territoire et le jeune créateur y découvre les plaisirs de l’informatique avec un Elektronika 60 (clone Russe du PDP dont un ancêtre est énoncé par Toma dans sa chronique). Durant cette période il fait la connaissance de Vladimir Pokhilko, alors enseignant chercheur en psychologie, qui devient un ami proche. Le programmeur essaye de mettre de nombreux casses têtes et énigmes sous formes informatique et passe des jours sur son ordinateur. Un jour de 1984 cependant, Aleskeï réfléchit à une variante des pentaminos, un jeu de réflexion ou il faut remplir un espace avec des formes données. Il choisit de faire un jeu de réflexion vertical, où les pièces tomberont au hasard du haut du plateau. Ces pièces seront composés de quatres cubes, les tetrominos dont le nom sera associé au sport favori du Russe (le tennis) : Tetris est né.

 

Vladimir Pokhilko

Vladimir Pokhilko

Alekseï est confronté alors à un problème important : son jeu le rend fou. Il passe son temps à jouer au prototype et n’a plus le temps de coder. C’est pendant ce temps-là que son ami Vladimir montre son intérêt pour le prototype de ce nouveau jeu addictif, usant ses moments libres à l’Institut Médical de Moscou. Il aide Aleksei à terminer son jeu et lui dit surtout que son jeu peut devenir un phénomène dans la sphère scientifique et publique. La BBC a relayé ses propos sur le jeu :

« La première partie est le choc visuel. Vos décisions donnent des résultats immédiats. Par choc j’entends émotions : minuscules mais toutes les deux trois secondes. La seconde est l’action infinie vous forçant à continuer dans un déroulement addictif. La dernière étant l’adaptation. En quelques actions, vous savez quoi faire »

 

La première version de Tetris de l'histoire. (tetris company)

La première version de Tetris de l’histoire. (tetris company)

Suivant les conseils de son ami, Patjinov demande de l’aide à Dmitry Pavlovsky (chef de département de l’académie), pour pouvoir populariser son jeu. Celui ci lui fait la remarque que pour pouvoir diffuser son jeu, et notamment dans l’Ouest, il faut impérativement passer par l’IBM PC. Il demande alors à un étudiant de 16 ans (Vadim Gerasimov),déjà doué avec le MS-DOS, de faire le portage. C’est un succès, et les 3 personnes décident de régler les droits de diffusion, la chose la plus compliquée qui soit avec le régime Soviétique. Pendant ce temps Pokhilko publie de nombreux papiers dans les revues scientifiques Russes et diffuse le jeu à travers le pays. Après de nombreuses batailles, l’Académie des Sciences décide de posséder les droits, par l’intermédiaire de la société Elrog pour 10 ans.

rogers_henk

Pendant ce temps, le Hongrois Richard Stein est mis au courant de ce jeu faisant fureur et décide de récupérer les droits pour les diffuser en occident. Par des coups de bluff successifs et l’aide de Microsoft et Atari, il réussit à les récupérer de l’Union Soviétique (qui a donné également son accord à Elrog et Patjinov) et le jeu sera massivement diffusé sur les ordinateurs et en arcade. Dans le même temps Microsoft sous traite la licence à Bullet Proof Software dont le président Henk Rogers ira au Japon la transmettre à un prétendant : Nintendo. Apprenant qu’il s’est fait doublé par Rogers sur une version NES de Tetris par Nintendo, Stein devient furax et décide d’attaquer en justice Microsoft, au bénéfice de Rogers. La raison ? « Juridiquement Elrog détient les droits PC et ordinateur, et deuxièment, la NES n’est pas un ordinateur ». Mais le mal est fait et le jeu est diffusé mondialement, au détriment des créateurs.

Tetris version Mac

Tetris version Mac

En 1991, Vladimir Pokhilko et Alekseï Pajitnov émigrent aux USA après la chute de l’URSS. Ils fondent conjointement Animatek, une société de jeux en 3D employant des personnes à la fois aux USA et en Russie. Elle se spécialise dans les logiciels 3D à but scientifique, Pokhilko étant toujours chercheurLes deux amis ne peuvent cependant pas publier des jeux Tetris sur les consoles, dont Nintendo détient les droits. Ils essayent avant 1996 de négocier les droits avec les ayants droits de l’ex-URSS, mais ceux-ci sont flous et leur demandent de venir pour régler ça. Vlladimir Pokhilko est prêt à accepter, sous la pression d’un procès de Nintendo pour récupérer l’intégralité des droits, mais Pajitnov refuse. Et c’est en 1996, enfin, que Pajitnov fait appel à Rogers pour fonder la Tetris Company. Mais Pokhilko est évincé du projet, Henk Rogers certifiant que Aleksei est le seul créateur de Tetris, et Pajitnov lui même restant silencieux.

Des personnes se recueillant sur la scène du crime.

Des personnes se recueillant sur la scène du crime.

Et tandis que Pajitnov commence enfin à se refaire avec la Tetris CompanyVladimir Pokhilko peine à faire perdurer l’entreprise Animatek. Les pertes sont très importantes, et cela est considéré comme un échec personnel par le co-créateur. En rentrant chez lui, il assassine en 1998 sa femme et son fils, avant de se suicider. La police retrouvera une lettre de suicide sur place. Démentant l’existence de celle-ci dans un premier temps, les inspecteurs la diffuseront l’année suivante. Elle contient deux phrases :

« I’ve been eaten alive. Vladimir. Just remember that I am exist. The davil. » (J’ai été dévoré vivant. Vladimir. Souvenez vous que j’existe. Le diable)

De manière posthume, le magazine Forbes le créditera comme co-créateur de Tetris, mais l’homme qui a été l’ami du « papa de Tetris » n’est plus.

7 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Toujours aussi jouissif à lire, cette chronique!
    La sordide histoire autour de Tetris était particulièrement riche et bien amenée, tu as le sens du rythme, mec^^!

    Et j’ai toujours l’impression de vivre dans un univers de fractales et de replis « à la Deleuze », où même les trucs simples, lisses, révèlent des motifs secrets lorsqu’on s’en approche, qui à leur tour révèlent…etc.
    C’est toujours un pur plaisir d’affiner ces points d’histoire vidéoludique, de gagner des level de précision grace à la Nouvelle Garde du site 😉 (et nous, les vieux, on bataille pour rester au niveau, histoire de pas se faire mettre à l’amende par les jeunes cul, bordel!!!)

    Répondre
    • Flbond
      Flbond dit :

      Wow, me comparer à un philosophe! Je ne sais pas quoi dire tellement j’aime ce compliment.

      Et ouais la jeune garde (26 ans ) est là pour vous contrer les anciens ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *