Mais pourquoi donc ?

Ooouuuhhh ça fait peur

Ooouuuhhh ça fait peur

Avant d’en venir au « pré-verdict », un petit mot sur le contenu tout de même. Project Zero n’est pas excessivement long, d’autant qu’il n’évite aucun des écueils du genre en termes de rythme et de progression, aller-retour notamment. De plus, le manoir est assez petit, surtout si on le compare au gigantisme du manoir de Resident Evil premier du nom. Malgré tout, les habitués du genre passeront facilement outre ce type de restrictions. Comme très souvent aussi, le jeu propose de repartir dans l’aventure horrifique avec un New Game +, mais également dans un mode « Combat » et un niveau de difficulté supplémentaire à débloquer. Il y a donc de quoi faire, mais dans quel but ? Car oui, c’est bien ça tout le problème du jeu. Même si le scénario est sympa et l’ambiance plutôt bien retranscrite, on a du mal à se mettre dans la peau du personnage. J’ai d’ailleurs personnellement eu beaucoup de mal à finir ce jeu. Non pas qu’il soit mauvais, bien au contraire d’ailleurs vous avez dû le voir, mais parce que je n’avais pas envie. Je n’étais pas impliqué. Miku ne m’attirait pas. De fait, impossible de profiter de toutes les possibilités offertes par le jeu. Une impression bizarre… Peut-être une originalité malsaine poussée à son paroxysme qui m’a dérangé…

A retenir

Project Zero n’a jamais remporté le succès escompté. La faute peut être à l’originalité malsaine trop poussée comme je l’expliquais, mais surtout parce qu’il a été pris dans le sillage de chefs-d’œuvre que sont Silent Hill 2 et le remake de Resident Evil sur GameCube. Difficile de soutenir la comparaison. Une sortie malvenue qui fait relativiser l’impact du jeu sur la communauté fan du Survival Horror. Pourtant, son apport tant en termes de gameplay que d’univers horrifique n’est pas à négliger. Certes les mécanismes propres au genre sont respectés, mais l’enrobage est assez inédit. La copie est maîtrisée de bout en bout en dépit de quelques défauts rédibitoires, comme le rythme particulièrement lent, plus lent que d’habitude en tout cas. Un jeu à réserver aux fans de Survival Horror qui ont déjà fait le tour des ténors du genre.

Informations sur le jeu

Plateformes : Playstation 2 – XBOX

Genre : Survival Horror

Développeurs : Tecmo

Éditeur : Wanadoo (WTF !)

Date de sortie : 28 août 2002

correct

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *