L’importance actuelle

Trine 2, Portal 2 ou encore Rayman Origins, des exemples d’une expérience ludique et coopérative marquante.

Chaque joueur devant son écran peut aujourd’hui interagir avec des joueurs du monde entier. Tout s’est fait très rapidement, les plates-formes d’achat en ligne, un système de contact, des abonnements, des jeux exclusivement multijoueurs ou presque sont aujourd’hui chose commune de nos jours sur consoles de salon, avec Call of Duty et autres. Cela a des avantages mais aussi des inconvénients : quid des personnes – aussi peu nombreuses qu’elles soient – qui n’ont pas accès à internet ? Heureusement, elles peuvent encore jouer en multijoueur localement, mais la proposition d’un jeu multi local est de plus en plus rare. Certains jeux s’y prêtant vachement n’en proposent néanmoins pas comme Dead Island. Et c’est vraiment dommage pour ces jeux là. On peut par contre assister à un retour aux sources de la coopération locale chez les jeux de plates-formes. De plus en plus, à commencer par New Super Mario Bros, en passant par Donkey Kong Country Returns, Trine, Portal 2 ou encore Rayman Origins, ce genre de jeu s’ouvre au multijoueur, ajoutant à la convivialité déjà omniprésente pour ces jeux funs, intuitifs et simples de prises en main. Les jeux à portée plus narrative se sont pendant ce temps tourné eux aussi vers le multijoueur, les jeux proposant une réelle aventure jouable à plusieurs ont été de plus en plus nombreux, les Resident Evil ont toujours su proposer un jeu local, de même pour les nouvelles licences comme Gears of War. Le split-screen n’est pas mort clairement, il mériterait néanmoins d’être moins négligé de la part des développeurs. Par la suite, l’arrivée de la Wii et récemment de la Wii U annoncant clairement le virage pris par Nintendo ces dernières années a concrétisé le jeu vidéo « familial ». Les parties de Wii Sports ou de Mario Kart Wii sont devenues courantes dans les foyers et tout le monde s’y essaye. Cela n’est pas à notre avantage, car ce virage rejette clairement les jeux « gamers » chez Nintendo (il y a bien entendu des exceptions) mais permet au jeu vidéo de prendre toujours plus de place, toujours plus d’ampleur. Et l’on peut imaginer qu’à l’avenir, le média vidéoludique aura une place importante dans le divertissement familial comme c’est le cas pour les films, les séries, la télévision ou les jeux de société.

A retenir

D’abord considéré comme un gadget conçu pour attirer plus de monde sur la console et pour vendre plus de cartouches, le multijoueur dans le jeu vidéo a connu un bon phénoménal lors de l’arrivée d’Internet. Des jeux en réseau d’abord expérimentaux, on en est arrivé aujourd’hui à une normalisation du jeu en ligne, la plupart des jeux contemporains permettent de jouer avec n’importe qui dans le monde, les MMO fleurissent, les FPS sont de plus en plus centrés sur le multijoueur et ce dernier propose aujourd’hui de vivre des expériences vidéoludiques émotionnelles. L’on en vient même à admettre que le jeu solo et le jeu multi se confondent. L’exemple le plus récent et le plus parlant de cette tendance est sans aucun doute Journey, épopée lyrique proposant une coopération anonyme à la limite du mystique, repoussant les limites émotionnelles du jeu vidéo en général. Mais avant d’être un art ou quoique ce soit d’autre, le jeu vidéo est avant tout un loisir qui se partage, avec sa famille, avec ses amis, un média qui rassemble comme ne saurait le faire la musique ou la littérature. Le média vidéoludique n’a d’ailleurs jamais été un divertissement solitaire, même si dans le cœur des joueurs, les jeux préférés des joueurs chaque année sont des jeux principalement solo, clairement.

1 réponse
  1. Delnics
    Delnics dit :

    Je suis d’accord avec toi, les plus grandes expériences de gamers restent pour l’instant sur le solo, je pense que c’est simplement parce que le côté intimiste de la chose fait que ça doit nous marquer plus que le multi, qui est surtout là pour le fun pur et dur.
    Cependant quand je vois que le prochain Zelda risquent d’être multi, je me dis que ça peut changer même si je pense que certains genre de jeux ne resteront brillants que par leurs solos, et ceci quoiqu’il arrive 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *