Cover

Longtemps l’histoire est restée confinée dans le monde des intellectuels, restant également un domaine assez obscur pour qui ne l’étudie pas. Depuis peu les jeux vidéo nous proposent des scénarios mêlant histoire et fantastique, c’est devenu une mode ces temps-ci, les jeux nous font ressortir nos manuels scolaires pour nous plonger dans des lieux que seul notre subconscient a imaginé. Voici le temps d’ouvrir vos esprits au monde de l’histoire.

 Messieurs les assassins ouvrez le bal

Le premier Assassin’c Creed nous propose d’incarner un assassin au temps des croisades, très plaisant de découvrir une histoire tumultueuse.

Depuis que le jeu vidéo est apparu, il traite essentiellement de courses de voitures, de combat, de guerre ou encore d’aventure. Mais rare sont ceux qui aborde les pans du savoir de l’humanité. Qui ouvre le bal aujourd’hui ? je vais commencer par un choix surprenant qui défie le temps : Assassin’s Creed. Comme je le disais dans mon « Temps Modernes » de AC III, la force de la saga réside déjà dans son scénario mais aussi le contexte dans lequel évolue le personnage. Le premier opus nous menait en l’an de grâce 1191 lors des croisades, période obscure et pas très intéressante de l’histoire, la nature même du passif de cette période incite les développeurs à mettre en œuvre la période et relatant en parallèle une histoire fictive permettant au joueur de vivre une aventure proche de celle qu’il a entendu à l’école et en intégrant des personnages réels comme par exemple Robert de Sablé, Guillaume de Montferrat ou des villes connu comme Jérusalem, Acre en ce temps-là, plaçant un décor et des éléments de l’histoire connus de tous et le tout parfaitement mis en scène, par la même occasion le jeu vous apprend des récits réels de cette période ou comment mêler habilement histoire et jeux vidéo d’une façon amusante et montrer au monde néophyte des jeux que le média peut être plus qu’intéressant et moins banal que le pensent certains. Le deuxième opus nous envoyait en pleine Renaissance Italienne ; toujours dans le souci du détail vous avez villes, personnages, lieux et évènements qui on été réels et de plus l’ajout d’interactions entre les personnages qui ont existé (Léonard de Vinci) et votre protagoniste ( Ezio Auditore da Firenze) sont de mise, c’est aussi l’occasion de voir Venise, Florence, la région de la Romagne avec une grande liberté, ce qui nous fait découvrir les campagnes Italiennes sous un autre jour avec les us et coutumes probables de l’époque toujours dans le souci du réalisme. Le second spin-off de la saga Révélations nous envoyait à Constantinople où l’invasion des Byzantins est au sommet, c’est aussi une occasion de connaître des empires ou des endroits comme la Cappadoce peu connus des manuels d’histoire ou pas au programme des cours d’histoire de nos têtes blondes. Pour finir l’opus qui est sorti en octobre dernier nous entraîne au prélude de l’Amérique nous emmenant à la colonisation dans un environnement plus que crédible et comme d’habitude la saga sait y faire pour nous livrer un témoignage du passé tout est respecté, personnages d’époque (like Benjamin Franklin), villes, les armées présentes aux Amériques, les détails historiques comme le massacre de Boston, la tentative échouée des Anglais à Fort Duquesne. C’est au travers d’histoires fictives ludiques que l’on peut apprendre notre passé et le comprendre, AC l’a compris et c’est avec confiance que vous pouvez  apprendre en vous amusant.

4 réponses
  1. alex
    alex dit :

    En effet il était temps que ce média découvre enfin ces possibilités! En noté en parallèle des progrès dans la mise en scène et le story telling qui sont aussi impératif pour que le jeu soit réussi!

    Répondre
  2. Yannou
    Yannou dit :

    Effectivement si il n y’a aucune base de concrète ça peut faire un flop. Apportez le savoir dans le jeu vidéo permet de découvrir autre chose que de tuer bêtement ça incite le joueur à être curieux et chercher des informations pour sa propre culture personnelle, bon ça ça dépend de l’éveil de chacun aussi mais je trouve que c’est intéressant de s’attaquer à l’histoire tout en proposant un univers attractif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *