Pain Max For Max Payne

Vu la valeur des noms, la symbolique oblique des lieux dans le premier opus, on peut se douter que Max Payne n’a pas été nommé par hasard. Posé crûment, il est là pour en chier, forgé par la souffrance, les épreuves endurées à travers les deux premiers épisodes. Deux masterpieces sorties à deux ans d’écart, puis quasiment une décennie de silence, si l’on oublie l’incursion du détective au cinéma, moins malheureuse que certains voudraient l’admettre, mais clairement pas au niveau des jeux. Doit-on se réjouir de son retour ? Prendre peur ? Entre temps, les routards de Remedy Entertainment se sont aventurés dans le jeu d’aventures horrifique Alan Wake (dans lequel on retrouve aussi une série fantastique diffusée à la télévision, cette fois-ci une parodie de la Quatrième Dimension, toujours aussi bien pensée, et forme de clin d’oeil à Max Payne et son Twin Peaks) et en sont ressortis vainqueurs, offrant un jeu toujours aussi intelligemment référencé, entre un Silent Hill vraiment réussi (contrairement à ce que les consoles HD ont proposé jusqu’alors), et une adaptation libre d’un croisement entre l’univers polymorphe de Stephen King et une tension toute lovecraftienne. Volant vers d’autres horizons, Remedy passe le relais à Rockstar, le célèbre studio qui ne se contente pas de faire du GTA mais en connait aussi un rayon en personnages torturés et mariage entre cinéma et jeu vidéo, si l’on jette un oeil sur les excellents L.A. Noire et Red Dead Redemption, pour ne citer qu’eux. Bref, le studio a fait ses preuves, mais là, ils osent retoucher à une légende, et, on l’a souvent constaté, c’est à double tranchant… Arriveront-ils à recapturer l’ambiance qui a fait la force de la série sur PS2 ? A faire plus que ça ? A se réapproprier le mythe ? A voir…

A retenir

Et c’est là dessus que je vous laisse, entre les mains expertes de notre équipée sauvage, bien décidée à mettre Max Payne à l’honneur à l’occasion de la sortie de ce troisième opus qui fait déjà parler de lui. Mais plutôt que de nous contenter de tester le jeu, c’est à grand renfort d’articles, de tests, de surprises que nous vous offrons une semaine dédiée à Max Payne, rien moins que ça! Si après ça vous venez nous dire qu’on ne vous bichonne pas…

Toma Überwenig

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *