Terre de tous les jeux

Mais qu’est-ce que le joueur peut faire dans ce vaste terrain de jeu? Outre les infiltrations et règlements de compte, il peut y voyager, faire des emplettes, grimper, se reposer. A Batman est rendue possible l’exploration du quartier d’Arkham City et de ses intérieurs, aidé en cela par son arsenal et sa souplesse. Idem pour Spider-Man qui se balance de building en building et visite les égouts de la Grande Pomme. On peut prendre encore plus de hauteur et de vitesse en contrôlant l’agile Faith dans Mirror’s Edge. Ses toits, son unique sensation de vertige et de grandeur, la nécessité de pratiquer la fuite en avant, font du titre d’EA un gameplay yamakasi original, qui fait du saut et du danger des expressions artistiques du modèle urbain contemporain [1]. Pour la parcourir, tous les moyens sont bons dans GTA et heureusement, car la ville est dans les titres de Rockstar mzl.zkdsiccz.320x480-75Games un terrain de jeu immense et à ciel ouvert. De toute manière, il y a bien longtemps que la balade peut se faire en voiture (Driver, Crazy Taxi), en skate-board (Skate) ou en rollers (Jet Set Radio). La question fondamentale est surtout la suivante: comment s’approprier la ville? Par la terreur, le respect de la réputation plus que celle des lois classique dans GTA ou Yakuza. Par l’expression artistique dans Jet Set Radio.

5 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *