Articles

IEGO1

La série Inazuma Eleven commence à faire son petit bout de chemin. Avec 10 épisodes dont une collection au Japon, cette saga de RPG footballistique de Level-5 s’installe comme une référence sur les console Wii/DS/3DS, accompagnée d’un manga et d’un anime. La traversée vers l’Occident s’est par contre fait attendre, et les épisodes sont arrivés en France généralement 3 ans plus tard, pour un résultat un peu dépassé techniquement (les épisodes DS sont sortis sur 3DS). Avec le premier épisode de la série Go, l’écart se réduit et des défauts ont été corrigés. Pour un sans faute?

 

ENSEMBLE SAUVONS LE FOOT

Des anciennes connaissances font leur retour.

Des anciennes connaissances font leur retour.

L’aventure débute 10 ans après Inazuma Eleven 3. L’équipe d’Inazuma Japon (Collège Raimon)  a remporté le mondial et le football devient un sport incontournable. Les retombées sont si grandes que tout adolescent ou presque s’inscrit dans les collèges sportifs. Malheureusement avec la popularité viennent les envies de pouvoir. Une organisation appelée l’Olympique de Mars…pardon le Cinquième Secteur, instaure la corruption à grande échelle sous réserve de « réguler le sport ». L’argent est devenu prioritaire, un Empereur Sacré est désigné et chaque score des matchs entre les collèges est déterminé à l’avance. Le collège Raimon n’échappe pas à la règle et tout le monde semble s’être adapté aux nouvelles directives venant de la sombre organisation. C’est dans ce contexte pas vraiment réjouissant qu’évolue le personnage contrôlé par le joueur : Arion Sherwind. Ce jeune 6 ème est un passionnée de « vrai » football depuis des années qui rêve de s’entraîner dans le collège des champions du monde. Son vœu sera exaucé quand on lui annonce qu’il est inscrit au collège de Raimon. Il y part donc avec la tête rempli d’idéaux mais apprend à sa grande déception que le football qu’il imaginait a complètement changé. Il ne perdra certainement pas espoir et tentera progressive de rallumer le feu de la passion chez chacun de ses coéquipiers. Va t-il réussir à changer la face du sport qu’il aime? trouver des alliés dans cette tâche? C’est ainsi que débute une aventure remplie de foot, de techniques endiablées mais également de retournements de situations. Et c’est justement un des gros efforts portés par Level-5 sur la série : L’immersion du joueur.

LE DESSIN ANIME DANS LE JEU (ET VICE VERSA)

Un changement de ton certain.

Un changement de ton certain.

Le jeu est adapté de l’animé du même nom et ça se sent. On ne va pas s’attendre à une révolution profonde mais plusieurs changements interviennent. Dès l’allumage de la 3DS, on est accueillis par un générique rappelant fortement les dessins animés de notre enfance (Olive et Tom pour ne pas le citer), avec des références au courage, à l’amitié et à la victoire. Et ce ton plus caricatural mais fun se traduit dans le reste du jeu.  Les personnages sont déjà plus intéressants : Arion est clairement naïf mais va motiver l’équipe, Riccardo doute de sa capacité de captitaine d’équipe, Victor ne parait pas aussi mauvais qu’il le laisse penser, etc… Ça change de Mark Evans et sa phrase en boucle sur les bienfaits du football. Celui-ci fera d’ailleurs son retour dans l’aventure, pour peut être lui aussi amener du changement. Il sera accompagné de temps à autres de personnages de la première trilogie dans des rôles plus adaptés à leur nouvel âge, bons comme mauvais. En général, le ton est moins léger que dans les autres épisodes et on peut être amené à perdre volontairement des matchs afin de faire avancer l’histoire. Level-5 met également certains de ses personnages à mal, même s’ils sont centraux. Pas de méprise cependant, le jeu est en partie ciblé pour les enfants, mais c’est avec plaisir qu’on voit un titre ne pas prendre les personnes pour des individus incapables de réfléchir plus de 30 secondes. Une évolution de la série réellement appréciée qu’on espère voir confirmée dans les autres épisodes de la saga « Go » (seulement sortis au Japon).  Comme les jeux précédents, la version choisie (Lumière ou Ombre) nous amène des spécificités scénaristiques. Reste à voir comment s’en sort le jeu lui même

Salut à tous !

C’est avec un grand plaisir que nous vous annonçons la première soirée rétro organisée par Le Serpent Retrogamer ! Cette dernière mettra les shoot them up à l’honneur. Pour accompagner la chronique de notre cher Toma, nous vous donnons rendez-vous samedi 28 juin, à partir de 20h30, à la salle d’arcade d’Ivry-sur-Seine : Coin-op Legacy (adresse exacte communiquée suite à l’inscription).

affiche_lsr_a3_concours_shootthemdown_P02

Au programme :

– Un accès illimité à 35 machines présentes
– Un parcours initiatique autour d’une quinzaine de Shmup incontournables avec un cadeau à la clef !
– De nombreuses animations dont concours et tombola
Boissons soft à volonté, grignotage salé et sucré, disponible gratuitement

Des invités de marques seront de la partie entre autre :

Florent Gorges, Historien des jeux vidéo, qui sera sur l’évènement pour shmuper avec vous bien sur, mais qui proposera aussi les bouquins Omake Books à la vente. Une séance de dédicace sera aussi organisée.
DamDam, SuperPlayer de son état. Grand spécialiste du Shmup, vous pourrez le défier par Score interposé pour savoir qui est le meilleur !

Cette soirée vous est proposé au prix de 15 € , payable sur place et uniquement en espèce. Mais faites très vite, car l’événement est limité au nombre de 60 personnes.

Pour vous inscrire ?

Rien de plus simple, le formulaire ci-dessous et vous recevrez toutes les informations nécessaires supplémentaires, dont l’adresse exacte de la salle.

Votre nom et prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Mais comment avez-vous eu vent de l'évènement ? (obligatoire)

Mais attention mes amis, le fait de remplir ce formulaire ne veut pas forcément dire que vous êtes inscrits. Le nombre de places étant limité, seules les premières inscriptions seront retenues. Nous vous avertirons au plus vite de la validation de votre inscription. De plus, ce formulaire est à remplir obligatoirement par chacun d’entre vous, de manière individuelle, ben voui, comment on s’y retrouve sinon ?

Et puis il en va sans dire mais des raisons de sécurité et d’horaire, seules les personnes majeures seront admises.

Merci à nos partenaires !

Sans nos partenaires, cette soirée n’aurait pas le même goût ^^. Je remercie ainsi tous les partenaires qui aura la gentillesse de relayer cette soirée sur leur site internet. Je remercie aussi tout particulièrement :

Shmup.com, dont les principaux représentants seront présents à la soirée. Soutien inconditionnel de la chronique « Shoot Them Down » de Toma, Shmup.com apparait comme une véritable encyclopédie quasi exhaustive du genre rédigé par des passionnés de longue date, de ses balbutiements jusqu’à nos jours, avec un suivi actif de l’actualité à coups de Twitter. Site complet et passionnant, forum actif et chaleureux, que demander de plus ?

Shmupemall.com, dont les principaux représentants seront aussi avec nous, à la soirée et qui offrira un lot pour le gagnant du concours ! Site proposant un nombre conséquent de réflexions passionnantes sur le genre, de test approfondis et de tutoriels, avec un forum qui bouge, il est surtout connu pour son émission à succès « 1-Sissy », offrant des runs pédagogiques de shmups parfois corsés, pour permettre à tous d’atteindre la fin des jeux, en un crédit, bien entendu! D’ailleurs j’en profite, voici le dernier épisode en date :

IE3-1

Je dois vous faire un aveu : je ne suis pas fan de football. A part dans les grosses compétitions, je n’irais pas me poster devant un écran de télévision pour suivre un match. Donc quand Inazuma Eleven 3 : Foudre Céleste est arrivé à la rédaction, j’ai hésité pour me plonger dedans. Et pourtant, je me souviens de l’excellent Mario Tennis sur Gameboy qui avait su allier tennis et aventure passionnante. Je tente donc le coup avec ce titre de Level-5. Je prend mes cramponsn fais une bise à Zahia et c’est parti !

On est champion, on est tous ensemble

IE3-3

Vaillants et plus cultivés que Frank Ribéry.

Mark Evans est jeune, Mark Evans est populaire, Mark Evans est joueur de foot. Mais il est encore amateur au lycée sportif de Raimon. Quand une lettre du directeur arrivant chez ses parents lui demandant de venir au plus vite, il se prépare à la vitesse de la lumière et retrouve des amis sur le chemin. Ceux ci ont également été invités et se demandent ce qui peut bien se passer. Une fois les grilles de l’établissement franchies, la réponse est enfin donnée : le premier tournoi international de football va débuter sous peu et il faut former l’équipe du Japon (Inazuma Japan). Mark, voyant d’anciennes connaissances amies comme ennemies parmi les recrues, décide de laisser de côté le passé pour faire la meilleure équipe. Et c’est parti pour une séance de qualification pour déterminer ceux qui endosseront le maillot national. Viendront ensuite les inscriptions à la ligue internationale de football, et le tournoi a proprement parler contre les équipes les plus fortes du globe. On suit donc les différentes victoires ou déceptions des jeunes champions et de nombreux rebondissements interviennent dans l’aventure. Pourquoi la sélection de l’Australie en fait une affaire personnelle? Pourquoi l’entraîneur de notre sélection est si mystérieux? Pourquoi une histoire parallèle avec un joueur et sa copine aveugle (un come back dans la version de Feu) ? On se retrouve avec un feuilleton digne des feux de l’amour. Impression renforcée avec le découpage en épisodes et la présence de vidéos tirés de l’animé (basé sur la série de jeux). On sent la technique de Level-5 assez rapidement, la mise en scène rappelant par moments la saga Professeur Layton. Mais le coup d’envoi est sifflé, place au jeu.

IE3-5

Tout au stylet. Fans de Fifa, au revoir.

En route

Pour devenir champion du monde, il faut travailler dur. Les moments balles au pied sont différents suivant l’endroit où l’on se trouve. Si l’on est en entraînement au collège Raimon où dans la compétition internationale, on retrouve l’habituel jeu de foot à onze joueurs. Hors des terrains, dans les villes ou avec des rivaux, ce sont des défis à 4 contre 4 qui arrivent aléatoirement. Dans les deux cas, on établit la composition de l’équipe et on commence les hostilités. La jouabilité est cependant assez particulière dans le sens ou le joystick contrôle la caméra et pour effectuer toutes les actions, on passe par l’écran tactile. Par exemple, si on veut faire une passe, on va pointer au stylet le joueur sur qui doit arriver la balle. C’est assez déroutant dans un premier temps et cela ne se termine pas là. En effet si deux joueurs s’affrontent, ils useront de leurs points de technique et ses points d’énergie. Comme un guerrier de fantasy, en plus des techniques classiques du football, chacun pourra utiliser des techniques particulières. Mark Evans par exemple sortir le poing de la justice pour arrêter les balles, un autre joueur va écraser ses concurrents ou encore créer une dimension parallèle pour aller aux cages. Et c’est là le point fort du jeu : un Olive et Tom des temps modernes. Le côté délirant est maintenu pendant tous les matchs, même si ceux à 11 sont plus intéressants. Pour les défis il suffit de marquer un seul but, le plus souvent en faisant un unique dribble. Enfin la personnalisation des joueurs est de la partie, avec points d’expériences et inventaire de la tête aux pieds. Les problèmes arrivent à partir de ….MI TEMPS.

Récemment le boss nous demandé qui voulait tester Inazuma eleven 2, et en tant que fan de japanimation je me suis jeté dessus sans trop savoir ou j’allais. Sur ce, il me dit tu vas voir ça ressemble un peu à Captain Tsubasa et là, je suis au comble du bonheur, je dis ok envoie le jeu et vite! Ne connaissant pas la série (que ce soit le manga ou le jeu) je me lance un peu à l’aveugle dans cette nouvelle aventure vidéoludique. J’ allume ma DS plein d’espoir, et la je suis accueilli par une super vidéo d’introduction tout droit tirée d’un animé japonais. Effectivement la musique comme les paroles pleines d’espoir me rappellent effectivement Captain Tsubasa. Le doublage est vraiment très bon, et graphiquement c’est du très lourd pour une Nintendo DS.

Le destin du monde est entre vos mains

Nous sommes une semaine après la victoire de votre équipe du collège Raimon au championnat national (le football frontier). Vous incarnez Marc le gardien et capitaine de l’équipe, et vous vous apprêtez à fêter dignement votre victoire avec vos coéquipiers, quand soudain votre collège est attaqué par des extra-terrestres, l’Allius academy. Ces derniers ont tous simplement décidé de se mesurer au meilleures équipes du pays, et de détruire les établissements des perdants. Après la destruction d’un second collège, vos jeunes joueurs décident de passer à l’action mais se font tous simplement terrasser sans pouvoir faire jeu égal avec des gars venus de l’espace. Ni une ni deux, vos jeunes joueurs quitterons leur ville natale afin de parcourir le Japon a bord de la caravane Inazuma. Leur mission, recruter les meilleurs joueurs du pays afin d’affronter l’Allius academy. Vous visiterez donc plusieurs régions du Japon, dommage que l’idée n’ait pas été développée plus que ça. En effet, le jeu est linéaire et manque cruellement de liberté comparé à d’autres jeux de sa catégorie. Vous irez d’une ville à une autre simplement en la sélectionnant. Disons le tout-de-suite, la caravane est votre QG. A partir de cette dernière vous aurez la possibilité d’organiser des matchs contre les équipes déjà affrontées, de recruter de nouveaux coéquipiers ou encore d’augmenter vos relations avec d’autres joueurs afin là aussi de les recruter. Notons que la base de données concernant les joueurs est plutôt bien garnie, car vous pourrez recruter pas moins de 1500 joueurs possédant chacun leurs techniques préférées. Bref de longues heures de jeu en perspective. Pour ceux qui ne connaissent pas la série, Inazuma Eleven 2 est un petit RPG sympa, prenant pour trame principale le football, et ressemblant graphiquement parlant à la série Pokémon.  Comme dans les RPG old school vous aurez vos persos à l’écran, ce qui est très appréciable pour les fan du rétrogaming. vous explorerez des petites zones qui regorgent de coffres. Vos rencontres aléatoires se dérouleront sous forme de défis pas très compliqués mais qui s’avèrent trop répétitifs à la longue. Vous jouerez en effet à 4 contre 4, et vous devrez soit marquer le premier but, sois subtiliser le ballon à vos adversaires. Bref, rien de compliqué. Comme dans tout RPG, ces défis vous permettront de faire progresser votre niveau et vos capacités. Vous disputerez également des matchs à onze contre onze, et aurez le choix entre plusieurs stratégies. Il vous faudra également gérer votre banc de touche car vous aurez la possibilité de créer des affinités entre les joueurs, ce qui aura pour effet de leur faire combiner leurs techniques. Justement, parlons un peu des techniques de nos jeunes joueurs. vous aurez la possibilité de tirer de loin manuellement, mais là, rien de spectaculaire me direz-vous. Chaque joueur dispose de techniques qui lui sont propres. Ces dernières sortiront sous forme d’animations vraiment très réussies. Mais attention de ne pas en abuser car votre jauge de PT descendra très vite. Le maniement du jeu avec le stylet se prend en main très rapidement, et après quelque temps de jeu vous serez tout à fait à l’aise avec . Pour les plus réfractaires sachez que vous pourrez jouer sans mais le jeu perdra beaucoup de sa fluidité.