Articles

Nous y sommes ! Après une année quasi complète de chronique, il est temps de faire un dernier épisode avant la nouvelle saison des chroniques LSR. J’ai cherché un long moment avant de trouver un thème intéressant à couvrir…sans succès. Donc voici un épisode plus personnel que les autres. Des idées qui ont amené à PRE(JEUX)GES, aux jeux phares de ma petite gamer, c’est une vrai auto thérapie de groupe individuelle de moi même qui s’annonce. Et la dernière personne qui répondra à mes questions est Ruth, qui a eu le courage de corriger mes chroniques et qui me connait depuis un sacré bout de temps.

 

Ruth : En fait PRE(JEUX)GES, c’est juste une repompe du Fond de L’Affaire et des 36000 émissions d’histoire du jeu > C’est assez compliqué de faire quelque chose qui se démarque du reste, mais cette chronique est assez vieille et trouvé dans un cerveau pas frais.

PJGD001

 

Ma passion du jeu vidéo a beau avoir pas mal d’années, ce qui m’a donné envie d’aller plus dans les détails est une chaîne youtube : Mrmeeea. Cette chaîne de jeux vidéos revient dans « l’Antre » sur des séries complètes du jeu vidéo, en montrant tous les titres qui ont fait le succès de Batman/Les Simpsons/AlexKidd/… Rien de bien nouveau, mais l’originalité de la chaîne est d’être remplie d’anecdotes sur les jeux traités. Cela va même en dehors du jeu vidéo, avec des retrospectives sur Hergé pour les jeux Tintin, ou Walt Disney pour des jeux Mickey. Le travail de recherche derrière chaque vidéo est impressionnant, mais le tout reste assez accessible pour tenir dans des vidéos qui ne dure pas des heures. Une démarche qui m’a bien motivé pour la chronique PRE(JEUX)GES

 

 

 

PJGD01

Autre source d’inspiration pour les PRE(JEUX)GES : Wikipedia. Cette petite encyclopédie familiale repose sur le principe du travail communautaire, avec entre autre le recoupement des informations. Malheureusement, la rédaction de certains articles déconne franchement. Avec la communauté Wikipedia méprisant franchement les jeux vidéos (en tout cas la Française), on se retrouve avec des choses déconcertantes. La plus récente, corrigée depuis, et l’attribution de métier de jardinier à Mario avec pour source…un blog relayant une erreur de traduction de notice. Après avoir entamé une petite dépression et passé mon temps à changer des articles, je me suis dit que c’était simplement plus intéressant de rédiger quelque chose moi même. En plus, certaines chroniques vues sur le net s’en donnaient à coeur joie pour reprendre tel quel les informations de l’encyclopédie. Il était donc temps de faire mes propres armes.


PJGD02

 

Une première tentative a été effectuée avec un pote sous version vidéo. Le but était de faire une vidéo représentant un candide qui avait ses idées reçues sur le jeu, tandis qu’un autre allait l’arrêter dans son élan, pour expliquer le pourquoi du comment de son erreur. Le premier épisode reprenait les débuts de Sonic, avec les travaux sur le premier épisode, du personnage principal au scrolling du jeu. Le nom de la vidéo témoigne d’un « grand » talent du jeu de mots : Consol’Diz. Le script a été mis sur pied, les plans réfléchis et des premiers tests pour tester la durée de l’épisode. Mais un problème d’emploi du temps, ainsi que l’arrivée d’une chronique appelée Le Fond De l’Affaire ont un peu douché nos envies de vidéos régulières. Le tout sera resté dans un coin, avec l’idée de départ retravaillée pas mal de fois.

C’est finalement grâce au site Le Serpent Retrogamer que j’ai pu remettre au goût du jour Consol’Diz. La chronique passe au format texte,  va durer un an, et concernera 50 h et quelques de recherches sur 129 ouvrages différents. Son nom change légèrement pour PRE(JEUX)GES.

 

FF0THD1Square Enix, décidément dans l’ère de la remasterisation, présente actuellement une démonstration de Final Fantasy Type-0 HD au Tokyo Game Show.

Pour rappel Final Fantasy Type-0 est un épisode sorti sur PSP en octobre 2011,  proposant de se plonger dans le monde d‘Orience dans un système de jeu proche des XII ème et XIII ème épisode, mais n’étant jamais sorti de l’archipel . La version HD à destination de la PlayStation 4 et de la Xbox One corrige ce problème et sortira bien en Europe le 20 Mars 2015. En plus d’une mise à jour graphique, les joueurs pourront accéder à une première démo jouable du très attendu Final Fantasy XV, renommé -EPISODE DUSCAE- pour l’occasion. De quoi en tenter plus d’un.

Autre information pour les puristes, Square Enix annonce dans le même temps un changement important dans les équipes de développement. Tetsuya Nomura laisse sa place à Hajime Tabata sur le projet FF XV pour se concentrer sur d‘autres projets, notamment Kingdom Hearts III.

En ce deuxième mercredi de Décembre, une cuvée nouvelle de PREJEUXGES. Elle n’a ni le goût de banane, ni celui de fraise, mais sera la plus informée. Aujourd’hui nous allons évoquer une période bâtarde entre les 16 bits et 32 bits.  La présence timide d’internet et l’âge d’or de la presse spécialisée ont fait naître des histoires plus dingues les unes que les autres, notamment sur Nintendo, Sega et la naissance d’un petit nouveau…Sony qui sera le fil rouge. Et pour les questions/affirmations, honneur aux femmes avec Mademoiselle X. Elle remplace Monsieur S-ephiroth devant refaire son brushing.

cadrepjg2-1

 

 

 

cadrepjg1-1

 

 

 

La 3do : concentré de bon goût

La 3do : concentré de bon goût

Si l’on parle en terme de console dédiée spécifiquement au CD,  trois systèmes se bousculent : la 3DO Interactive Multiplayer et l’Amiga CD32 et la FM Town Marty. Les sites répertorient souvent la 3DO comme unique tenante du titre pour la raison simple que la CD32 n’a jamais été commercialisée aux USA et le modèle Marty de NEC n’a jamais quitté le Japon. Concernant la 3DO, c’est une licence créée en 1993 (et non console) utilisée sur plusieurs modèles de consoles. En effet Trip Hawkings, qui a entre autres co- créé Electronics Arts, décide de fonder sa propre compagnie de jeux vidéo qui s’appellera 3 Dimensional Object Company. Il créera un standard qui sera utilisé par Sanyo (ex LG), Panasonic et Goldstar. Malheureusement le prix de cette machine (jusqu’à 599 $) et le manque de tiers ont fait que l’ensemble des consoles se sont mal vendues.

cd32gamer20

Pour l’Amiga CD32, c’est plus une machine de la dernière chance. La maison-mère Commodore est en difficultés financières et espère se refaire avec cet Amiga 1200 modifié. Et le lancement (Europe) en Septembre 1993 se passe plutôt bien avec une part de marché pour les CD de CD32 de 38 % sur le total des CD-ROM. Plusieurs magazines sont créés dont Amiga CD32 Gamer et la communication est importante notamment au Royaume-Uni. Mais très vite les problèmes arrivent : Commodore ayant enfreint un brevet doit payer 10 millions de dollars et se voit obligé de stopper toute vente aux Etats Unis. Les erreurs de gestions successives du constructeur pèsent également sur la console, et les branches de Commodore et les journalistes se lancent des piques par médias interposés. Enfin, la majorité de la ludothèque se résume à des portages, ce qui donnera : 100 000 unités vendues et la fin de Commodore.

Fujitsu-FM-Towns-Marty

FM Town Marty : la console des milliardaires

Enfin la FM Town Marty, n’ayant aucun lien avec Retour Vers Le Futur, est une extension de la gamme FM Town d’ordinateurs fixes. Assez inconnue chez nous, son constructeur NEC l’est un peu plus. Contrairement aux éditions « fixes », le modèle Marty a été conçu pour pouvoir s’ouvrir au marché des gamers et reste au sens strict la première 32 bits et la première console avec CD intégré. Elle est sortie en Février 1993 avec une bonne compatibilité de jeux, le support de Windows et l’appui de tiers (Capcom,Sega,Delphine,…). Mais encore une fois le prix a causé la perte de la console : 699$.

CDromcarre

Pc Engine ou la console en kit

Concernant le premier add-on CD, c’est la NEC PC Engine (TurboGrafx-16 Entertainment SuperSystem aux USA) de Hudson et NEC qui l’obtient avec le TurboGrafx-CD le 4 décembre 1988. La console a été la « première 16 bits » selon NEC (même si ce n’est qu’une 8 bit boostée), et de ce fait concurrence sans problème La NES et la Master System. Mais face aux consoles de la génération suivante, elle se fait devancer (sauf au Japon). Le support CD en-clipsable dans la console est donc une tentative pour se renouveler. La ludothèque est plutôt bonne au Japon, et deux ans plus tard l’Occident tente sa chance. Trois modèles de CD ont été commercialisés : CD ROM², Super CD Rom² et Arcade CD Rom², les deux derniers formats nécessitant un nouveau périphérique : Le Super CD Rom². Le succès est correct pour cette nouvelle extension (500000 unités selon NEC) si bien que NEC commercialisera par la suite la Turbo Duo, contenant la console et le lecteur CD ensemble. Mais malheureusement Sega et Nintendo sont loin devant, et Nintendo envisage même son propre lecteur CD selon les dires…