Articles

Dans la masse des Free to Play qui se présente aujourd’hui, je vais réaliser le test de Gunblade Saga, un MMORPG sur le thème d’une bande dessinée chinoise « Chinese Hero : Tales of the Blood Sword », le ton est donc donné! Nous allons voir s’il réussit à tirer son épingle du jeu.

La création de personnage

Le choix de l’apparence !

Lors de la création du personnage, une petite cinématique rappelant la bande dessinée apparaît, ce qui est plutôt sympathique. En ce qui concerne l’apparence, rien d’exceptionnel, il y a relativement peu de choix de personnalisation mais les différences de couleurs permettront de ne pas avoir trop de personnages identiques. L’originalité est la personnalisation des sous-vêtements ! Je reconnais ne pas avoir trop saisi le principe mais bon, c’est à noter ! Un autre point à noter est la possibilité de faire jouer des expressions au personnage, une petite touche d’humour bienvenue. Vous avez le choix entre 3 clans qui vont influencer votre manière de jouer. En effet, le choix du clan débloque des armes disponibles. Par exemple le clan des arts martiaux chinois aura le sabre ou le combat à main nues alors que le clan des dragons noirs (assimilés à la mafia) aura les armes à feu dans ses choix d’armes. Il faut donc bien réfléchir et ne pas choisir le clan que par son attrait physique ou son histoire car il influencera directement votre gameplay ! En ce qui concerne la personnalisation des habits, vous avez trois ou quatre choix de tenue par clan. Néanmoins les choix sont assez bizarres puisque l’histoire est censée se passer dans Chinatown, et on peut se retrouver avec un personnage habillé en samouraï avec deux pistolets …

Le gameplay

Un aperçu, après seulement un niveau, de toutes les fenêtres qui s’ouvrent « automatiquement ».

Avant de parler du gameplay, je vais déjà noter l’ambiance générale du jeu. Au niveau de la musique, un thème plutôt chinois dans les villes, ce qui est assez sympa. Par contre la musique en combat et en action laisse à désirer ! Je ne connais pas la bande dessinée mais cela semble être respecté niveau design des personnages / couleurs. Par contre au niveau du décor… pour une histoire sensée se dérouler à Chinatown… et bien je ne comprends pas les montagnes, les mines, la verdure a n’en plus finir ! De manière générale, les graphismes ne sont pas moches mais beaucoup de bugs sautent aux yeux. Une dernière note concernant la police et les couleurs des textes : c’est affreux ! je ne sais pas déterminer exactement la police mais cela donne vraiment une impression de jeu mal terminé ! Parlons maintenant de l’expérience de jeu.  L’interface est un peu déroutante au premier abord, il y a des menus partout, des fenêtres qui s’ouvrent dans tous les sens, des points en plein milieu de l’écran qui restent fixes, des textes qui se superposent.. bref en quelques minutes seulement vous êtes submergés et devez prendre du temps pour classer tout ça, essayer de diminuer le nombre de fenêtres… ce qui n’est pas très agréable. La maniabilité est plus difficile que dans les jeux habituels, les touches ne sont pas modifiables donc si vous avez des habitudes de déplacements au clavier et bien c’est à revoir !  Il n’y a pas, par exemple, de pas latéraux, ce qui fait que le personnage a une allure très stricte. Une des particularités dans le gameplay est la réalisation de quêtes. La quête apparaît en plein milieu de l’écran avec le nom du lieu où se rendre, le personnage à qui parler ou les monstres à aller tuer souligné en jaune. Pourquoi cette distinction ? Tout simplement car le jeu dispose d’une fonctionnalité de déplacement automatique ! Certains peuvent y voir leur avantage mais au final on a rapidement tendance à cliquer sur l’objectif en lisant pendant que le joueur se déplace… surtout que les quêtes ne sont pas particulièrement passionnantes (mais bon ça c’est le lot plus ou moins commun des MMO)! Il nous mène même devant les monstres à tuer pour valider la quête !

Un peu moins d’une semaine après la fin de notre précédent concours, nous revoici déjà pour un épisode #2.

Aujourd’hui Le Serpent Rétrogamer, en partenariat avec Mail.Ru Games, vous propose de remporter 12 clefs pour la bêta fermée de GUNBLADE  Saga, le nouveau MMORPG inspiré  de la bande dessinée « Chinese Hero : Tales of the Blood Sword ».

Ce jeu de rôle en ligne gratuit s’appuie sur un univers ouvert où trois clans vivront l’histoire de Hua, jeune homme guidé par la vengeance suite à l’assassinat de sa famille et qui deviendra le héros de tout un peuple.

Pour cela toujours aussi simple :

  • Aimez la page Facebook du Serpent Rétrogamer ainsi que celle de GUNBLADE Saga et Partagez la page du concours avec vos amis.
  • Postez un commentaire sur la page du concours avec vos Nom, Prénom et le titre d’un MMORPG auquel vous avez déjà joué.
  • Surveillez la page Facebook du site où sera indiqué le nom des gagnants suite au tirage au sort.

Le concours est ouvert jusqu’au tirage au sort, le jour de lancement de la bêta fermée, dont la date vous sera communiqué très prochainement.

Et comme toujours un petit mot doux ne fait pas de mal ^^.

Garr

Prévu pour cet été, le MMORPG de Mail.ru : Gunblade Saga, s’est dévoilé à nos yeux grands ouverts. Ayant reçu le prix du meilleur MMORPG téléchargeable, rien que cela, ce jeu, inspiré de la saga de bande dessinés de Ma Rongcheng : « Chinese Hero: Tales of the Blood Sword » semble avoir toutes les cartes en main pour se faire une place dans ce secteur ultra concurrentiel du free-to-play et c’est tout ce qu’on lui souhaite à la rédac. Sachant que ce n’est pas la première tentative d’adaptation de la saga, c’est avec une pointe d’impatience que nous attendrons donc la sortie de Gunblade saga ! Et nous avons pu y jouer lors d’un petit évènement dédié ! Nous n’avons pas l’habitude de faire des « previews », mais parlons tout de même de quelques mécaniques. Le jeu se présente comme un MMORPG classique, entre instances, quêtes, et artisanats. N’ayant pas de limites de niveaux, le jeu se divise en plusieurs « livres », équivalents à des extensions. Le tout devant procurer plus de 600 heures par livres. Et nous, on aime. Un scénario captivant, selon les développeurs, des graphismes corrects pour un free to play (Unreal engine 2.5), finissent de dresser le tableau d’un des jeux que l’on attendait pas il y a encore 2 mois, mais qui nous fait aujourd’hui rugir d’impatience ! Et en plus, vous pouvez jouer avec nous en vous procurant une des douze clefs Beta mises en jeu ce soir ! Elle est pas belle la vie !

Le Serpent