Articles

Les nouvelles chroniques sont arrivées ! Elles se découpent de la manière suivante :

– Lundi : La fin du Serpent – Vous avez aimé l’intro du serpent ? Et bien vous allez aimé la fin du serpent ! Alors que je vous ai fait découvrir les scènes d’introduction qui m’ont marqué, j’ai maintenant décidé de faire de même avec les scènes de fin. Alors certes, cela peu spoiler par moment, mais certaines font parties de l’histoire des jeux vidéo et rien ni personne ne peut passer à coté !

– Mardi : Un an une Tof – « Un an, une tof » essaiera de donner un coup d’œil dans le rétro sur les quarante dernières années, en essayant de ne garder qu’une image d’un jeu qui aura marqué chacune d’elles. Le choix sera difficile, peut-être parfois subjectif, mais toujours passionné. Ce sera l’occasion de revenir sur l’histoire de ces titres, en essayant de donner quelques anecdotes et de rappeler le contexte, quand le temps me le permettra, mes amis.

– Mercredi : Garr au boss – Les heros , les justiciers, les gentils nia nia nia on entend que ca. Mais qui donne leur raison d’etre a ces Mario, Cloud, Link et toute la smala? Leur boss respectif! Souvent represente par un nemesis classieux dont le mal est souvent la seule motivation. La chronique Garr au boss leur est consacre et va vous permettre de mieux connaitre ces personnages que l’on combat a longueur de serie, leurs objectifs, leur histoire et leurs motivations. Attention a vous the true evil arrive sur LSR tous les mercredi!

– Jeudi : Suivons Delnics – Avec ma chronique, « Suivons Delnics », vous aurez le droit chaque semaine à une vidéo d’une aventure suivie/marche à suivre/walkthrough (c’est comme vous voulez) sur un jeu choisi au préalable (avec probablement 2 ou 3 jeux différents dans l’année). Mais contrairement aux « marches à suivre » dites traditionnelles, je serai accompagné à chaque fois d’un membre de la rédaction du Serpent Retrogamer qui vous fera part de ses impressions ou de son expérience sur le jeu choisi (même si entre nous il n’est pas du tout exclu que ça parte parfois dans le HS le plus complet dans la joie et la bonne humeur ^^).

– Vendredi : Scène Tomagique – Eh toi là bas ! Oui toi dans le coin. Tu connais ma chronique « scène Tomagique » ? Ce sera ta petite réunion hebdomadaire au coin du feu, où il fera bon partager les moments où la réalité disparaît derrière la magie du jeu, embrasser l’histoire du jeu vidéo à travers le vécu du joueur. Alors, au programme : crises de nostalgie, larme à l’oeil ou l’arme au poing, tu verras, on parlera de plein de jeux, grands et petits, et ça va te rappeler plein de choses, tous les vendredis, tu auras le droit de redevenir un gosse devant les jeux qui t’on marqué à cause d’une scène, d’une musique, d’une ambiance, un rêveur, un vrai! Allez, viens, ce sera bien, tu verras…

 

Voila un bon FPS, beau, maniable et d’une durée de vie correcte. Il ne reste cependant pas inoubliable. Trop de bug, une visée très moyenne et un scénario quasi-inexistant, on a vu mieux sur PS2. Pour un jeu qui devait faire office de vitrine technique, on se souvient surtout de la scène d’introduction qui met tout de suite dans l’ambiance, comme souvent. Voyons voir ce que ça donne…

Le Serpent

Cet article aurait pu aussi se retrouver dans la chronique Elemusic tellement la musique de cette scène d’introduction est importante. Même s’il ne s’agit pas de la musique officiel de la saga, elle s’insère facilement dans cette légende. Beaucoup de personnes la pense comme la meilleure jamais réalisée. Sans aller jusque là Dragonball Z Budokai 3 nous montre comment un jeu sans scénario véritable peut nous transmettre le feeling d’un univers incroyable. Jugez !

Le serpent

Pro Evolution Soccer nous a toujours servi de belles scènes d’introduction. Et même si la version 2008 est assez mauvaise sur current-Gen, il faut bien l’avouer, l’introduction est une des plus belles. Alors au lieu de parler pour rien dire, voici la fameuse cinématique.

Le Serpent

Nous sommes en 1997. Final Fantasy VII fait plaisir sur console, mais sur PC, c’est un tout autre RPG qui fait rage. Et si la cinématique d’introduction de FF7 nous met dans l’ambiance, que dire de celle de Fallout ! Un jeu absolument énorme (dans tous les sens du terme). Une liberté incroyable donnée au joueur, une superbe ambiance dans un monde que l’on decouvre au fur et à mesure de l’aventure. J’ai rarement été aussi accroché par un jeu. Une fois fini on a envie de le recommencer en jouant différemment. Si vous aimez les jeux de rôles et que vous n’y avez pas joué, il faut y remédier le plus vite… Tiens, et si vous commencez pas la scène d’intro ?

Le Serpent

Sorte de retour aux sources, cette fois-ci on incarne Dante dans sa jeunesse. Un Dante survolté qui a heureusement retrouvé toute sa répartie. Après un 2ème épisode peu convaincant, j’avais une certaine appréhension mais heureusement Devil May Cry 3 récupére son fun, son charisme, ses vannes et son challenge contre les boss. Un dynamisme qui se retrouve dans cette magnifique scène d’introduction où les démons prennent chers ! Voyez donc ça.

Le Serpent

Divin graphiquement avec ses couleurs chatoyantes, ses décors aux goûts de paradis et ses personnages mignons, le tout accompagnés de mélodies magnifiques. Optant pour un systême de jeu novateur et très agréable, il culmine au sommet du genre sur Playstation. Une aventure depaysante à souhait, un jeu excellent dans son ensemble. Dépaysant, c’est bien le mot. La scène d’introduction nous le démontre. Je vous laisse en juger.

Le Serpent

Age of Empires 2 remplace très naturellement le premier opus en reprenant tous ses aspects et en les amplifiant. Plus d’unités, plus de bâtiments, des systèmes de gestion des combats et de l’économie plus complexes mais aussi bien plus faciles et une multitude d’ajouts dans le gameplay, les graphismes. Mais surtout une cinématique qui a du sens ! La guerre est un jeu d’échec. Il faut construire une stratégie, s’y tenir, et surtout, ne pas négliger la vie de ses hommes. Les rois de cette scène d’intro semble le comprendre.

Le Serpent

Un des meilleurs titres de la PSOne, même s’il ne surpasse pas son prédécesseur à mon gout. Ce jeu mérite amplement sa place dans votre ludothèque pour peu que les RPG ne vous rebutent pas. Un héros pas tout mou, un système de combat bien pensé, un bon scénario. Bref, toute la magie d’un Final Fantasy !  « I will be waiting you, I promise », thème du jeu, se retrouve dans cette cinématique d’introduction, la plus belle des trois Final Fantasy de la Playstation. Synthèse parfaite, même si le sang dans les productions de Squaresoft fait un peu mal…

Le Serpent

Warcraft III. Un jeu indémodable. Une référence du jeu de stratégie. Avec une campagne qui en forme quatre, un multijoueur riche que ce soit en parties classiques ou en parties personnalisées, Warcraft III est un titre qui vieillit très bien, même au niveau des graphismes, grâce à un design et un humour omniprésent et surtout grâce à un gameplay en or enrichi par l’apparition des Héros. Un titre incontournable pour qui aime la stratégie. Et, en plus d’être connu pour la qualité de ses jeux, Blizzard l’est aussi pour celle de ses cinématiques. Celles d’introductions en ce qui nous concerne. Et Warcraft III ne déroge pas à la règle, jugez plutôt.

Le Serpent