Articles

Bonjour à tous,

Vous êtes joueurs de MOBA et vous avez l’âme d’un journaliste? Le Serpent Rétrogamer s’allie avec Epic Games pour vous proposer un jeu concours exceptionnel.

Le jeu PARAGON d’Epic Game est un MOBA particulier puisque cross plateforme PS4/PC. Dans l’optique de regrouper les communautés des deux supports, un discord a été créé permettant de jouer en audio en team de 5 personnes. L’avantage de ce système est qu’il peut être utilisé sur pc ou via l’application smartphone. Fort d’une communauté d’environ 1 500 membres, le staff du discord et Epic Games souhaitaient vous remercier pour votre participation active.

De son côté Le Serpent Rétrogamer est un site traitant de l’actualité du jeu vidéo avec une vision rétro. En effet nos tests de jeux, même les plus récents, sont toujours mis en lien avec l’histoire du jeu vidéo et les titres mythiques qui ont ancrés les mécaniques encore utilisées actuellement. Fort d’une communauté d’environ 1 000 personnes et de liens durables avec les éditeurs qui nous envoient leurs jeux, LSR est toujours à la recherche de nouveaux talents pour intégrer le staff du site et participer activement à son développement.

Les modalités de participation du concours sont simples :

  • rédiger un test sur le jeu Paragon (disponible gratuitement sur PC et PS4) selon le Modèle test concours en discutant du gameplay, du contenu et votre expérience sur le jeu (que vous veniez juste de le télécharger ou que vous y jouiez depuis le lancement) ;
  • retourner votre test à l’adresse suivante : VGT_Abricot@gmx.fr avant le dimanche 2 juillet minuit

Les tests seront jugés par des membres du staff du discord et un membre de la rédaction de LSR.

Le rédacteur du test sélectionné par le jury gagnera :

  • la possibilité de participer à un event exceptionnel le samedi 8 juillet sur Paragon en présence du CM d’Epic Game, du staff discord et des top players, le tout retranscrit en live sur Twitch, Facebook et Youtube ;
  • la publication de son test sur Le Serpent Rétrogamer et la page facebook du site ;
  • la possibilité de devenir membre du staff de la rédaction LSR.

L’ensemble des participants gagnera a minima un coffre in game.

Alors MOBA fans ou journalistes en herbes, nous attendons vos créations!

Episode #2 – Les Consoles de Salon

Elles sont de retour ! Alors qu’une génération de consoles s’achève pour laisser sa place à la suivante, les Archives Oubliées s’intéressent à la communication qu’en ont fait les constructeurs. De l’Atari 2600 à la XBox One, les errances sont nombreuses, de la vulgaire publicité pour enfant aux essais conceptuels on est passé par plusieurs périodes que vos serviteurs tentent de démêler. Deuxième épisode, même formule, on se donne rendez-vous la première semaine de Janvier pour le troisième volet.

Bon visionnage à tous et comme toujours, n’hésitez pas à commenter !

greyfox0957

Fort de son succès l’année précédente, à l’enthousiasme d’une personne et de son intérêt pour le jeu vidéo, Carine Barbotte nous a dévoilé son thème pour cinéma et jeux vidéo ou comment mélanger deux médias opposés mais dont l’un et l’autre s’inspirent mutuellement sans l’avouer. Comme pour l’année dernière LSR revient mais avec un avantage puisque nous ne sommes plus considérés comme visiteurs mais nous participons à l’expo et sommes traités comme des « VIP ». Explications plus bas les amis.

 

 

Come back

Une deuxième édition, on prend les mêmes et on recommence. Archéoptérix revient pour prêter ses consoles pour les besoins de l’exposition, Carine Barbotte toujours en charge du projet s’occupe de programmer l’exposition et notre Serpent national s’est occupé de rédiger la plupart des textes de l’exposition, une pression pour notre Serpent et une première pour notre groupe, Le Serpent fut chargé entre autre de maître de conférence c’est-à-dire qu’il prenait le micro soit pour annoncer qui intervenait, soit pour donner la parole aux gens du public qui posaient les questions. Cette année jeu et cinéma partagent l’affiche, l’expo est somme toute classique mais il est dommage que le cinéma ne soit pas plus à l’honneur. Le jeu vidéo, lui, est massivement présent avec ne serait-ce que les consoles et les goodies ; seuls quelques objets par rapport au cinéma sont exposés et bien sûr les affiches de Carine sont là pour nous démontrer les liens étroits entre les deux médias. Étaient présentes dans la collection d’ Archéoptérix la NES, la SNES, la Megadrive mais aussi des bornes d’arcades, ainsi que du next-gen comme la Xbox 360 (et peut-être une ou deux PS3) bien sûr  il y a des titres tirés du cinéma : ici vous avez Star Wars sur Nes et Star Wars Wars Kinect sur 360,vous avez Alien 3 : The Guns sur arcade, Goldeneye sur Nintendo 64. Très peu de titres en corrélation vu que Archéoptérix ne peut pas disposer de tout les titres, on retrouve du coup les indémodables Mario, Street Fighter, Duck Hunt et Pac-man.

Marseille un pôle du jeu vidéo ? Pas encore mais ça commence à arriver petit à petit. D’où le Retrogaming Show, par la Pixellissime (et pourquoi pas nous, dans le futur ?). 2012 fut donc une année geek pour la cité phocéenne car aujourd’hui elle accueille le 2 et 3 juillet 2012 à l’Alcazar l’ EIGD 1er du nom. Alors kézako ? c’est une réunion entre développeurs indépendants du monde entier pour se réunir autour de conférences, échanger, débattre et partager entre indépendants. Il est difficile pour LSR de vraiment trouver sa place car le rétrogaming et les indies  sont deux concepts radicaux, mais bel et bien proches sur certains aspects. Par exemple, nombres d’indies ont commencé sur ZX-81 ! Le rétro et les indés ont donc croisé leurs chemins, sans s’oublier. Une rencontre des plus intéressantes donc, dans un monde qui émerge lentement mais sûrement. Je tiens à m’excuser pour l’absence de photo, mon appareil photo à claqué donc milles excuses.

La mouvance indé

MIRAGE, grand prix du jeu indé de cette édition !

L’alcazar deviendra sûrement un symbole d’échange et de partage pour le médium du jeu vidéo en France dans un futur proche, accueillant notamment depuis deux éditions la Pixellissime. Un évènement original au niveau national car il concerne essentiellement la mouvance indépendante ! Ce n’est ni un mouvement à proprement parler, ni un effet de mode comme on peut le constater parfois avec le retrogaming mais bel et bien une marque de fabrique unique au sein du monde du jeu vidéo : elle n’a pas à subir les pressions ou autres calendriers des éditeurs. Constitués d’une équipe réduite, travaillant pour la passion, bon nombre d’indés ou indies se sont implantés sur l’héxagone depuis plus de 20 ans. Mais ce mouvement ne s’est vraiment fait connaitre que depuis quelques années, par certains titres PSN ou XBLA très médiatisés : AMY, Journey, From Dust… Eux sont loin de tout cela et travaillent avec un petit budget, la passion les animant : la plupart des indé se disent égoïstes car ils travaillent avant tout pour eux-mêmes afin de créer leur perle. Il existe beaucoup de petits studios en France comme Bip Media, Ouat Entertainement, Pastagames, Mekensleep etc… Leurs softs sont parfois méconnus et leur vitesse de développement ne suit pas un rythme classique de production. Ils développent sur n’importe quelles plateformes : consoles les jeux, PC, et surfent aussi sur la vague smartphones. Ainsi il n’est pas rare de trouver un jeux indé sur Androïd Market ou sur l’Applestore, une autre façon de voir  le jeu et d’exprimer leur créativité.

Du 02 au 04 mars 2012 s’est déroulée à Marseille la Japan Expo pour la 4ème année. Alors la Japan Expo, c’est quoi ? Pour ceux qui ne connaissent pas, cet évènement regroupe tous les passionnés de la culture japonaise, tous loisirs confondus : mangas, cuisine, arts martiaux et les jeux vidéo bien sûr. Les personnes qui se rendent à cette manifestation peuvent être costumées, on appelle leurs costumes des cosplay. Voilà pour faire court, mais quel est le but de la venue de LSR à la Japan Expo ? Réponse plus bas.

L’arrivée de LSR

Yeah !

Le 04 mars, j’arrive dans ce lieux rempli de passionnés pour la plupart de mangas, tous déguisés en personnages de jeux vidéos, en héros de mangas ou de dessins animés. Je me sens comme un intrus dans ce grand hall, je ne suis pas déguisé, j’arpente juste les lieux pour trouver mon but  qui est le coin des jeux vidéo que je trouve vite mais d’abord je prends des renseignement auprès de l’équipe de la Japan Expo pour prendre un max d’infos pour ouvrir un stand, accueil chaleureux et disponibilité, j’ai gardé les coordonnées du directeur commercial de la Japan Expo pour éventuellement avoir un stand dans le futur et sûrement avec vous à nos côtés!!! Et j’avoue que ça va être dur mais pas impossible. Suke et Totof vous font aussi partager leur expérience de la Japan Expo. Je tiens d’ailleurs à dire que mes impressions sont bien meilleures. Cela va de soit !