Articles

Je vais pas vous mentir, la belle époque des micro-ordinateurs et des disquettes de seulement 4 Mo, je ne l’ai pas connue. Mais ce serait une erreur de faire abstraction d’un temps qui a donné ses lettres de noblesses au jeune média qu’est le Jeu Vidéo. Et si certains titres paraissent injouables ou obsolètes, nombre d’entre eux parviennent encore aujourd’hui à tenir le joueur en haleine.

Kampfkohlrabi

Les point’n click, pour la plupart d’entre eux, conservent encore un charme indéniable, surtout s’ils ont bénéficié du savoir-faire de LucasArts en la matière. Car oui, les Maniac Mansion, Indiana Jones, Day of the Tentacle demeurent encore aujourd’hui des grands classiques. Humour, esthétique, histoire, tout les ingrédients sont là pour faire de ces aventures de très bons moments à passer devant un écran. D’ailleurs, certains profitent d’un petit coup de lifting pour faire parler d’eux.

Rulzdemol

The Secret of Monkey Island Special Edition fut pour moi l’occasion de goûter à ces expériences devenues trop rares aujourd’hui et qui pourtant demeurent extraodinaires. Aux commandes d’un pirate stupide et intrépide, vous parcourez les sept mers à la recherche de je-ne-sais-quel trésor, pourchassé par un capitaine fantôme, à profiter des célèbres duels d’insultes, à résoudre des énigmes qui ne semblent avoir aucun sens, à croiser des autochtones frugivores, j’en passe et des meilleures…

Toadboue

Sirocco

En ce moment je regarde les nouveau épisodes de Dragon Ball Z, dénommés Kai, sur Game one. Et parallèlement je joue à Dragon Quest VIII. Non je ne suis pas un fan-boy de Toriyama… J’aime ses dessins et ses personnages, même s’il dispose d’une palette au final assez limité.

Des traits fins, parfois joyeux et parfois bien dark. Un mélange des mondes humain et animal, des couleurs en pagaille, la série des dragon Quest rassemble tous les points fort de son aîné, Dragon Ball. Un bon point spécial est décerné à dragon quest VIII développé sur Playstation 2 par Level V, véritable magnificence visuelle.

On reconnait bien des simili trunks, San Gohan, Bulma, et Yajirobé

En attendant, certains personnes n’hésitent pas à dériver ces images déjà fort attrayantes. Le tout sort souvent du style de Toriyama, et ce n’est pas pour nous déplaire. un peu de changement cela ne nous fait pas de mal n’est-ce pas ? A noter que le test de dragon quest VIII arrivera, surement bientôt, par la plume du Serpent lui même.

Sirocco

Chaque Mercredi, Sirocco vous propose des artworks

Non, non, je ne suis pas du tout fan de Zelda. Comment ? J’en ai déjà parlé sur ce site ? Pff, n’importe quoi. Un test de Ocarina of Time ? Brindilles et poussières. Le dossier à venir bien béton que vous ne lirez jamais en entier ? Bon, je suis eu là…

Corvus Caecus

Non, plus sérieusement, The Legend of Zelda ! Mais quelle grande série. De plus, je joue au dernier Skyward Sword et je retrouve de très vieilles sensations, de celles qui vous plongent dans une véritable aventure, une vraie.

The Legend of Zelda, ce sont des personnages : Link, Zelda, évidemment, Tingle, malheureusement, les Gorons, les Kokiris…Ce sont aussi des lieux. La Vallée Gerudo et sa musique fabuleuse. Quelle merveille ! Ce sont des donjons toujours exigeants, un sentiment d’exploration fort, des boss emblématiques ( le dragon du premier The Legend of Zelda me terrorisait à l’époque )…

Genzoman

Bref, Zelda, c’est génial. Et si vous n’y avait jamais joué, prenez n’importe quel épisode, ils sont tous bons de toutes manières. Le pire, c’est que le mythomane que je suis ne ment même pas. Il est juste émerveillé par cet univers unique dans le milieu du Jeu Vidéo. Objectivité, quand tu nous tiens…

Sirocco