Articles

Microsoft est en train de se tailler une petite part du gâteau des OS sur Smartphone, que se partagent Apple et Google, et de plus en plus de jeux sont portés sur Windows Phone. Un OS qui me fait de l’oeil d’ailleurs. Débarque alors des classiques de Square Enix, dont le premier Final Fantasy, raison du présent petit billet. Cette version se rapproche, en un peu plus fine, du portage PSP de 2008. Un portage réussi donc. Compatible avec Windows Phone 7.5 au minimum, le jeu est proposé à 6,49 € sur le store. Abordable donc. Une fois de plus, faites vous plaisir !

MAJ : Final Fantasy finit sa tournée des smartphone sur Google Play, pour, 5,67 €, soit un peu moins cher qu’ailleurs. Identique aux autres versions, il s’agit toujours d’un portage du remake PSP de 2008, plateforme sur laquelle je vous conseille toutefois de jouer.

Le Serpent

Si la Playstation Vita ne brille pas encore par ses exclusivités, elle peut se targuer de récupérer quelques adaptations de sa grande sœur la Playstation 3. Rayman Origins, BlazBlue : CSE, Mortal Kombat et maintenant Disgaea 3 Absence of detention, portage du Tactical RPG de Nippon Ichi, sorti sur la console de salon sous le nom d’Absence of justice en février 2009. Adaptation réussie ? Ajouts intéressants ? Est-ce suffisant pour mettre/remettre la main au portefeuille ? C’est ce que nous allons voir…

I want to be a hero…but i don’t understand what are this love and justice they’re talking about?!?

Si le sous titre du jeu change, pas de leurre, on est bien dans la même histoire que dans Absence of justice. Mao étudiant d’honneur de la « Evil academy », et accessoirement fils de l’Overlord, le big boss du sous-monde, rêve de devenir un Héros et pour cela il se documente nuit et jour via manga, animés et autres jeux vidéos pour savoir comment en devenir un. Seul bémol, esprit maléfique oblige, il n’a strictement aucune idée de ce que peuvent être ces « amour » et « justice » que les héros scandent ardemment dans chacun de ses épisodes. Qu’à cela ne tienne, il va en trouver un, et essayer de comprendre le sens de ces mots pour se les approprier et ainsi pouvoir éliminer son père. Mais dans ce monde de vices et de coups bas, tous les élèves de l’académie du mal cherchent à prouver qu’ils sont les plus cruels et les plus mauvais cancres, titre incontesté de Mao. Entre entraide et sales coups, les personnages plus loufoques les uns que les autres défilent pour notre plus grand bonheur et les blagues font mouches, mais…  Oui mais, là où le jeu PS3 était entièrement traduit dans la langue de Molière, on se retrouve avec le même jeu sur PSVita avec les sous titres Shakespeariens. Alors certes en 2012 il serait temps que tout le monde se mettent un peu à la langue internationale, mais pour le coup ça fait un peu rager quand on sait que la version française était là toute prête… On se consolera avec le choix entre les voix anglaises ou nipponnes, évidemment du meilleur effet quand on est un puriste des J-RPG.

Hey dude, are you okay? Do you want more?

 

More? Euh plus? Rassurez vous en effet ce portage apporte quelques nouveautés. Alors certes il ne faut pas regarder au niveau du gameplay. Le système reste le même, un tactical tour par tour en 3D isométrique, les personnages étant des sprites 2D. Si les puristes s’y retrouveront immédiatement, ils noteront deux trois changements au niveau du système d’évolution et de création de personnages. Dans les versions précédentes, les personnages apprenaient des capacités en fonction de leur job (Moine, Archer, Ninja etc) puis les améliorait en gagnant de l’expérience. Ici que nenni, chaque énergumène possède une valise de mana qui sert de monnaie d’échange aux compétences de votre choix. On comprend vite que cela permet d’avoir la main mise sur le système de développement, là où l’ancien système nous laissait subir les choix automatiques du jeu. Ce mana servira également à un autre passage obligé, l’achat de nouvelles recrues, ou plutôt la création de nouvelles recrues. Ce processus, ainsi que de nombreux autres inhérents à la personnalisation de votre équipe ainsi qu’aux relations entre les personnages, ont lieu dans des salles de classe. La « perm » remplace la Dark Assembly des opus précédent (sorte de tribunal) mais le système reste le même, si vous voulez faire passer un thème il va falloir raquer pour soudoyer les jurés. Si vous n’êtes pas assez riche en mana, vous pouvez tenter un passage par la force mais attention les politiques du sous-monde sont loin d’être des enfants de chœur !

La PlayStation Vita s’est vue reprocher beaucoup de choses depuis sa sortie. Semi-Flop dans les charts, elle n’arrive pas à décoller. Et parmi ces fameux reproches figure celui de l’absence de possibilité pour jouer à la Playstation première du nom. Une option pourtant disponibles sur PS3 comme sur PSP, depuis longtemps maintenant. Mais heureusement (enfin ?), Sony a profité de sa conférence de l’E3 pour annoncer qu’une mise-à-jour est prévue pour rétablir la situation. Une simple mis à jour… Comme quoi ce ne devait pas être bien compliqué ! La présentation mettait l’accent sur des titres vedettes comme Tomb Raider ou encore Final Fantasy VII, mais tous les jeux déjà disponible sur le SEN devraient être disponible. A terme en tout cas. Et voici l’annonce officielle pour le Japon. Bon visionnage.

Le Serpent

Et oui les amis, la PSP rentre dans notre catégorie « rétro », étant donné que la PSVita est sorti il y a deux mois maintenant. Conception critiquée mais que nous soutenons. Et toi Stryder, tu en pense quoi :

Amis gamers et amies gameuses, bonjour à tous et bonjour à toutes, c’est Stryder, qui une fois de plus vous retrouve pour un nouveau volet de « Jeux electrogeek » qui porte cette fois ci sur l’un des meilleurs opus de la saga Street Fighter : « Street Fighter Alpha 3 Max » sortit sur PSP. Pour cette 5e version du volet final de la saga Alpha, Capcom à mis les bouchées double en ajoutant encore plus de persos et modes de manière à proposer une expèrience de jeux encore renouvellée pour l’occasion.

Pas facile de donner un avis sur ce jeux. On touche un peu à un mythe. Le jeu est certes beau sur psp, il y a beaucoup de joueurs différents, mais c’est pas forcément évident de sortir les coups et il manque un didacticiel pour les petits nouveaux. On a envie de prendre du plaisir sur ce jeu de baston mais c’est pas si facile. On préférera un Tekken qui, sur PSP, est aussi magnifique que complexe. Ce n’est que mon avis !


Jeux Electrogeek 16 test "Street Fighter Alpha 3… par stryder33

Le Serpent

Cela fait aujourd’hui plus d’un mois que nous n’avions pas eu la visite de notre Stryder préféré. Alors le voici qui s’exprime :

Amis gamers et amies gameuses, bonjour à tous et bonjour à toutes, c’est Stryder, de retour pour ce quatorzieme volet de mon émisson « Jeux electrogeek » consacrée cette fois ci a l’un des derniers volets d’une saga mythique de jeux de combats de chez Capcom; le jeux « Darkstalkers Chronicle : the Chaos Tower »sur PSP.

Titre en forme de compilation de sa série Darkstalkers, Capcom propose une conversion fidèle sur PSP. Très honnêtement, et de mon humble avis, on peut regretter les sprites datés et la croix pas très adaptée mais en dehors de cela il n’y a pas grand chose à redire : nombreux modes de jeu, line-up exhaustif et séduisant, et jouabilité typique des jeux de baston Capcom. Seul le choix du support peut laisser perplexe même si cela fait toujours plaisir d’avoir un bon jeu de combat dans la popoche !


Jeux Electrogeek 14 test "Darkstalkers Chronicle… par stryder33

Le Serpent

La semaine Metal Gear est terminée ici-bas, vous l’aviez compris. Mais elle ne l’est sûrement pas pour les actifs du site et pour ceux qui passent encore beaucoup de temps sur le très complet Metal Gear Solid HD Collection. Votre humble serviteur est d’ailleurs dans cette situation.

Et il est totalement sous le charme du travail de Ashley Wood, l’artiste responsable des scènes cinématiques dont le trait éblouit. Difficile de trouver un autre mot. A la fois clair et riche, très stylé, il faut l’avouer, Peace Walker surprend agréablement de ce côté là et concilie visiblement le hardware plus limité de la PSP avec une direction artistique, à la fois originale et parfaitement intégrée.

En tout cas, pour les quelques heures que j’ai passé sur le jeu, je peux vous affirmer que cette nouvelle approche des cinématiques apporte un véritable changement dans les habitudes de la série et ce n’est pas du tout pour me déplaire. Qui plus est, on ne se lasse pas du talent du personnage qui parvient à donner une telle classe aux personnages de Yoji Shinkawa. Une petite merveille, tout simplement.

Sirocco

Comme à mon habitude dans la cathodique TV, je laisse la parole au « faiseurs de vidéos », ici Stryder :

« Amis gamers et amies gameuses, bonjour à tous et bonjour à toutes. Pour ce 8e volet de Jeux electrogeek, je (Stryder) vous ai concocté un test de la version PSP de Tekken Dark Resurrection. Ce dernier volet de la célèbre saga de Namco est une franche réussite et un must have que ce soit sur la portable de Sony ou sur sa grande soeur PS3. Sortie quasiment 1 an avant la version next gen du soft, la version portable du titre n’est pas pas une adaptation mais bel et bien une version similaire de la version de la version Next-Gen avec des modes plus nombreux et un contenu plus riche malgré l’absence d’un mode online. Avec la sortie imminente de Tekken 6 sur nos contrée, il me fallait faire un flashback sur ce titre monumental qui devrait figurer parmi les jeux qui pour certains vous accompagnerons en vacances cet été. »

Vous l’aurez compris, il n’est pas très jeune ^^ cet épisode ! Si Tekken 5 avait fait ses preuves sur Playstation 2, sa version Portable se révèle d’autant plus agréable qu’elle aura surpris bien des possesseurs de Playstation Portable à sa sortie de par une fluidité admirable malgré des graphismes superbes. Cette version poche propose en plus trois personnages supplémentaires, dont deux inédits, et est toujours assez riche en modes de jeu malgré la perte d’un mode Devil Within (que l’on regrettera, ou pas!). Je vous laisse mater ^^.


Jeux Electrogeek 08 test "Tekken Dark… par stryder33

Le Serpent

 

Valkyrie Profile. Il y a de ces titres qui font frémir des hordes de gamers par leur simple évocation, tout fébriles en repensant aux délices d’une aventure vécue le temps de quelques heures derrière son écran. Plus que tout autre genre, le RPG jap se prête particulièrement bien à ce phénomène. Et plus que tout autre RPG jap, ce Vallyrie Profile semble outillé pour nous faire vivre une grande histoire. Véritable pilier du j-RPG avec ces copains FF6, Chrono Trigger et quelques autres lascars oubliés de l’histoire, jeu culte parmi les jeux cultes, je vous propose une analyse de ce titre qui reste tout de même assez obscur en dehors des petits cercles d’amateurs de RPG.

Tri-Ace, grande maison du RPG jap

En 1986 un petit studio de développement, la Wolfteam se met en place. A sein de cette boîte, trois personnes clés : Yoshiharu Gotanda, Masaki Norimoto, et Joe Asanuma. Peu à peu se met en place un projet spécial, un RPG visant à tenir tête aux blockbusters de Squaresoft et Enix, son nom : Tales Phantasia, édité par Namco. Un développement assez chaotique, avec selon la légende un Namco se montrant excessivement intrusif dans ce projet, au point de contredire voir contrecarrer certaines idées des développeurs. Le titre par exemple, qui passera de Tales Phantasia au fameux Tales of Phantasia. Résultat, pas mal de membres de la Wolfteam dont le fameux trio Gotanda-Norimoto-Asanuma décident de quitter la boîte en plein milieu de développement, et de repartir à zéro, en fondant un nouveau studio qui deviendra mythique au fil des années : Tri-Ace. Tri-Ace, ça fait partie de ces quelques boîtes au parcours symptomatique de l’évolution du RPG jap ces vingt dernières années. Ayant porté le RPG en plein âge d’or dans les années 90 par des Star Ocean, et surtout Valkyrie Profile en 99 ; aujourd’hui un peu dépassé, ne sachant pas vraiment où aller malgré quelques sorties sympas dans les années 2000  (Star Ocean 3 et 4,  Radiata Stories, Infinite Undiscovery, resonance of Fate…).

Un voyage en plein mythologie nordique

Une des choses les plus marquantes de ce Valkyrie Profile, c’est son background sur fond de mythologie scandinave. Assez inédit à l’époque, toujours aussi original aujourd’hui. Je vous invite à cliquer sur l’image tout-de-suite à droite, c’est un petit résumé fait avec amour des plus grands mythes nordiques. Ce jeu nous plonge en plein cœur de cet univers, légèrement déformé par la culture manga des gens derrière le projet. Quelques petits écarts donc, mais toujours ce côté très théâtral dans la mise en scène, qui colle si bien à la mythologie. Oui, Valkyrie nous plonge dans une pièce, ce sera une tragédie. Odin, prévenu par des oracles que le dénouement final est proche, fait appel à Lenneth, une des trois sœurs Valkyries pour accueillir les âmes de héros humains mourant, afin de constituer son armée céleste en vue du Ragnarok. Le truc le plus essentiel de ce jeu, ce qui fait sa grande force, son originalité et son identité, c’est ce parfum de mort qui hante toute notre progression. En tant que Valkyrie, on va suivre les derniers instants de vie d’une vingtaine de personnages, avant de les recruter dans l’armée de notre roi Odin. Ces passages, sous forme de cut-scenes à l’ancienne (dialogues avec jolis artworks des persos au fond), jonglent la plupart avec des thèmes très forts : amour, haine, amitié, envie de vivre, sacrifice, abandon, nostalgie, mélancolie… Souvent bien écrites, et assez touchantes, renforcées par des musiques magistrales, elles nous permettent d’avoir un réel affect avec chacun de ses personnages, une vingtaine au total, qui viendront combattre dans notre équipe, avant de partir pour la guerre du Ragnarok. Bien sûr c’est pas grand chose, et ça reste assez cliché dans l’ensemble, mais ça va tellement plus loin que la plupart des RPG habituels que si on apprécie le genre, on ne peut rester insensible à tout ça.

Qui veut rejouer à la console qui a le meilleur catalogue de tous les temps ?

Tout le monde le sait à présent, la 3DS est passé de 249 euros à 169. Une baisse drastique qui montre à quel point la société connait une crise profonde. Mais Sony vient d’annoncer que les ventes de PS3 sont en baisse : 1,8 millions de consoles sur le 1er trimestre 2011 contre 2,4 millions l’an passé. Des chiffres qui ne permettent toujours pas à la PS3 de rattraper la Xbox 360 (51,8 millions de PS3 contre 55 millions de Xbox 360). Du côté de la PSP, les ventes de la machine progressent, la chute est assez brutale concernant les volumes de jeux écoulés… Nintendo n’est pas seul, mais doit-on y voir une crise de tout le secteur ? Rien n’est moins sur puisque, chose étonnante, les ventes de PS2 se portent très bien avec 1,4 millions de consoles sur ce même trimestre ! Oui, la PS2 se vend quasiment aussi bien que la PS3 ! Comme quoi, il ne suffit pas d’être puissant pour procurer du plaisir !. A noter tout de même que la 2ème console de salon de Sony connait une seconde jeunesse dans des territoire où elle ne fut sorti que récemment. Voilà qui fera des heureux !

Le Serpent

Me VS monsters on my PS3

C’est désormais confirmé alors qu’on le savait déjà plus ou moins de part la rumeur d’un portage des God of War PSP sur sa grande soeur : certains jeux PSP seront bientôt jouables en HD sur PS3. Une bonne nouvelle pour les joueurs qui n’ont pas eu l’occasion de goûter aux grands titres de la portable de Sony. Les titres qui auront l’honneur de faire partie de cette collection à présent dénommée PSP Remaster profiteront de graphismes HD, d’une compatibilité avec le Dual Shock 3 (et son stick droit, ses vibrations, son vrai stick gauche… J’en jouit déjà !), de contenus supplémentaires inédits, et même d’une compatibilité 3D stéréoscopique en gadget ! Des améliorations majeures dont devrait bénéficier le premier jeu concerné, qui n’est autre que Monster Hunter Portable 3rd, tout simplement l’un des jeux les plus populaires du Japon qui devrait à lui seul rameuter énormément de monde sur PS3. La vidéo qui suit stipule son officialisation. A mon avis des jeux comme Metal gear solid : peace walker devraient bientôt prendre la relève . Deux autres nouvelles de grande importance : les joueurs PS3 pourront jouer avec ceux sur PSP grâce au mode ad hoc, et ceux qui voudraient jouer sur les deux versions utiliseront une seule et même sauvegarde compatible sur les deux supports, ce qui devrait donc permettre de jouer sur PS3 quand on est à la maison, puis de poursuivre sa partie sur PSP au moment de sortir ! Le rêve de tous les joueurs, et celu ide Kojima aussi, devient enfin réalité ! La NGP avant l’heure. Tout simplement génial. Aucun prix ni aucune date de sortie précise n’a encore été révélée, mais Monster Hunter Portable 3rd HD Ver devrait voir le jour cet été au Japon en Blu-ray, et non en dématérialisé ! Encore une bonne nouvelle . Néanmoins, on imagine bien sûr que le tout sera aussi récupérable en téléchargement via le PSN. Sony, tu nous fait (enfin) rêver.