Articles

pmr1

Bonjour à tous dans ce cours intitulé -Program 101-. Ce trimestre nous avons le jeu de course, genre très exigeant au niveau de la programmation et du design. Je vous ai donné toutes les astuces pour réussir votre partiel, qui consistait en une maquette de jeu commercialisable. Voici les résultats, avec des notes variables. Bravo à Luc et son Gran Turismo 6 qui allie réalisme et contenu, vous méritez votre 20. En revanche, je ne résiste pas à l’envie de m’arrêter sur une autre copie. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer, mais voilà ce qu’il ne faut pas faire.

Documentation

pmr2Cette « œuvre » veut nous faire voyager de Paris à Marseille. Soit, je ne vais pas être contre cette idée, mais quand d’autres titres passent 6 mois à modéliser une ville, ici tout le trajet Paris-Marseille est promis : le rêve. C’est sans compter sur le talent de cet étudiant à mettre tous les monuments des villes connues dans un cercle minuscule tel un manège. Paris par exemple vous offre ce plaisir de relier la Tour Eiffel au Louvre en moins de cinq minutes, avec une circulation que les taxis envient. Vient ensuite une autoroute allant de Paris à Lyon sur une ligne droite sans sortie ni embranchement. Le circuit passe également par Lyon et ses châteaux sous l’océan et enfin Marseille, que les nombreux autochtones de cette contrée (pauvre à eux) ne reconnaissent pas. On a également le plaisir de visiter… rien de plus, seulement 3 villes. Au moins on a pas le temps d’avoir la mal du transport. J’ai appris également que la France est le seul pays à ne pas avoir une seule âme qui vive, à croire que les voitures sont vivantes comme dans Cars… J’ai très peur d’aborder la partie technique du « merveilleux projet ».

Présentation

pmr3Cela fait longtemps que j’enseigne et j’ai vu passer du mauvais travail. Certains jeux sont mal programmés, d’autres sont mal animés ou encore mal optimisés. Dans le cas de Paris Marseille Racing, nous avons tout pour le prix d’un bug. Si l’on reprend le circuit Parisien, ceux connaissant le coin vous diront que la pyramide du Louvre est à l’intérieur d’une cour. Dans le jeu ce n’est pas le cas, et si cela vous tente, vous pouvez traverser la pyramide pour vous faire une virée hors piste. Bien sûr tout s’affiche en retard à l’écran et la Tour Eiffel se construit sous nos yeux. On continue les réjouissances sur les autoroutes, avec la peinture de signalisation qui est visiblement ivre et les tunnels transparents. Le pire reste Marseille où le sol entier peut disparaître à tout moment. Et aux décors faisant leur crise d’adolescence, on peut ajouter les voitures les plus folles de la Terre. Elles peuvent au choix : foncer à 200 km/h, reculer, partir dans les immeubles ou se couper en deux au milieu de la course. Je tiens juste à dire que les cours sur la nécessité de tester son code informatique ont fait l’effet d’un plongeon dans la vide. Enfin la voiture contrôlée est une vraie assiette de porcelaine, et au bout de 4 dégâts la conduite déjà catastrophique est morbide au dernier degré, la vitesse approchant le 0. Je pense avoir couvert cette création digne d’un film sado-masochiste.en entier, même s’il reste quelques détails à couvrir…