Articles

Le 27 septembre 1983 naissait Jeremy Soncrant.

C’est en février 2006 qu’il posta sa première vidéo sur Youtube sous le pseudo de SaikyoMog. Passionné de jeux vidéo rétro, Jeremy Soncrant fut également l’un des premiers contributeurs du site GameFaqs, et ce à une époque où le contenu relatif au jeu vidéo sur Internet était loin de ce qu’il est aujourd’hui. Ses vidéos et autres tutoriels ont rapidement fait parler d’eux par leur maîtrise, et durant plusieurs années, SaikyoMog continua d’enrichir son apport au jeu vidéo, tout en poursuivant ses études dans le but de devenir enseignant. Une vocation guère surprenante pour un jeune homme qui aimait à faire passer la connaissance, tant dans le jeu vidéo que dans la vie. C’est hélas en automne 2010 qu’une terrible nouvelle devait survenir : Jeremy Soncrant devait être diagnostiqué atteint d’un cancer du côlon. En dépit de ce cruel coup du sort, il n’abandonna pas sa passion et apprit à vivre avec un traitement par chimiothérapie, avec une mentalité combative et sans jamais perdre son sens de l’humour.

Jeremy et son père George.

Malgré cette affliction, Jeremy Soncrant ne lâcha pas son ordinateur et ses replays continuèrent d’arriver à cadence industrielle, et ce sans jamais perdre en qualité de jeu. Jeux de plates-formes, jeux d’aventure, shoot them up, puzzle games et autre beat’em up, l’éclectisme et la polyvalence de SaikyoMog s’illustraient dans une grande variété de genres et de titres pour un total de plus de 550 jeux. En 2011, la situation parut s’améliorer et l’espoir d’une rémission semblait se permettre. En plus de son activité de core gamer, Jeremy Soncrant put obtenir un emploi à temps partiel et même s’installer avec un colocataire. Malheureusement, le cancer donna des signaux de réplique, et Jeremy dut revenir vivre chez ses parents après avoir quitté son emploi. Durant son nouveau cycle de chimiothérapie, jamais il ne baissa les bras, conjurant le sort par son humour et sa passion plus que jamais brûlante pour le jeu vidéo. Sachant ses jours comptés, il se dévoua à toujours aider ceux qui lui en faisaient demande, comme en témoignent les nombreuses vidéos réalisées sur demande de ses abonnés. Abonnés envers lesquels il joua toujours franc jeu à propos de sa maladie.

Oui, quelle merde le cancer…

Selon ses propres mots, comme il savait que sa maladie finirait par l’emporter, Jeremy Soncrant voulut passer le temps qu’il lui restait à faire ce qu’il avait toujours aimé : jouer et en faire profiter qui voudrait. Toujours soutenu par sa famille et entouré de ses amis, Jeremy Soncrant tenta une ultime chirurgie en 2014 afin de prolonger sa survie. L’intervention devait durer plus de quatorze heures et à nouveau, Jeremy montra un grand courage. Hélas, le cancer était déjà par trop installé pour être enrayé. Amaigri et la vision diminuée, Jeremy devait envers et malgré tout poursuivre son activité. Le 20 février 2015, après une lutte de plus de quatre années, Jeremy Soncrant nous quittait. Il n’avait que trente et un ans. Ses derniers mois auront été d’une grande dignité, l’homme était en paix et la survenance prochaine de sa mort ne l’effrayait pas. Comme pour épargner une douleur supplémentaire à son entourage, jamais Jeremy ne flancha. Outre son legs à la communauté des joueurs, SaikyoMog laissa le souvenir d’un homme souriant même aux pires moments de son traitement et d’une gentillesse qui l’avait fait surnommer « Ferdinand le Taureau » par son père.

Même dans l’épreuve, Jeremy a su garder son sens de l’humour.

Si Jeremy Soncrant n’est plus de ce monde, sa chaine Youtube continue d’être régulièrement enrichie par son père George Soncrant, qui pour perpétuer la mémoire de son fils disparu continue d’uploader les vidéos que SaikyoMog n’aura hélas pas eu le temps de partager. Et ce depuis plus de trois années, à raison d’une vidéo par mois, l’on peut continuer de découvrir le talent et l’incroyable qualité de jeu de Jeremy aka SaikyoMog. Sa chaine Youtube est une véritable mine d’or, et je vous invite ardemment à aller la consulter tant elle respire l’amour du jeu et du travail bien fait, et ce en toute humilité. Car l’humilité est la qualité qui fait les plus grands, quel que soit le domaine. Cette terrible et émouvante histoire interpelle à plusieurs titres. On ne peut que saluer l’authentique passion de Jeremy Soncrant qui aura toujours été proche de ses abonnés, leur répondant à chacun et ce même sur le terrible sujet de sa maladie, tout comme l’initiative de son père qui, par-delà le deuil et la douleur d’avoir perdu un fils, continue de nous offrir les incroyables performances de Jeremy. Il y a peu, j’avais décidé de me refaire l’intégrale de la série Fantasy Zone. C’est en cherchant des vidéos pour comparer mes techniques que je suis tombé sur les vidéos de la chaine Youtube SaikyoMog, et que j’appris qui était le joueur et quelle fut sa destinée.

L’histoire de ce jeune homme parti trop tôt, son talent indéniable et le dévouement qu’il a su inspirer ainsi que son père qui continue de lui rendre hommage en poursuivant l’œuvre de son fils disparu…Tout était réuni pour frapper profondément mon esprit : la passion du jeu vidéo par-delà la mort et sous l’impulsion d’un père aussi courageux dans la vie que son fils l’était face à son destin. Un grand merci à toi, SaikyoMog, et à son père George Soncrant qui a très gentiment accepté que moi, humble joueur qui tel Jeremy espère laisser une trace par la vidéo et par l’écrit, je lui rende ce petit hommage afin de plus que jamais faire connaitre le talent et l’histoire de son fils.

Thank you SaikyoMog. Rest in peace gaming champion, thanks to your loving personality and your father, you’ll never be forgotten.

 

La chaine de Jeremy « SaikyoMog » Soncrant

L’hommage de sa belle-soeur

L’hommage de son père George Soncrant

SaikyoMog
JEREMY ANDREW SONCRANT
27 septembre 1983 – 20 février 2015