Articles

super-mario-kart

En 1993, il s’en est passé des choses. D’abord, l’OM gagne la C1 et ma passion pour le football prend un envol qui ne s’est jamais démenti depuis. Ensuite, sur Super Nintendo, des parties endiablées et addictives sur un jeu qui reste un monument du multi: Super Mario Kart. Comme je le dis dans ma réflexion sur les spin-off de Mario, l’équilibre entre le fun, l’arcade et la simulation de course est juste parfait. Ce que l’on retient de ce titre, ce sont ses couleurs, son ton détendu, ses personnages amusants, ses coups en traitre, ses batailles de survie. Rien à redire, on tient là un jeu vidéo accompli qui offre le plus important: détente et plaisir.

Sans titre 1Salut les amis, vous ne le savez sas doute pas mais un de mes vices cachés, c’est d’aimer Bob l’Eponge. J’y peux rien ça me fait marrer. Alors quand j’ai appris qu’il existait une version de Super Mario Kart, modifié façon SpongBob, je n’ai pas pu résister de vous le faire partager ! Pour y goûter, il faut patcher votre rom habituelle avec ce hack. Voilà le genre d’initiative bien fun que j’apprécie particulièrement en tout cas :).

Les amis, j’ai pris du retard. Du coup, je vais terminer cette chronique plus tôt que prévu et vous livrer deux billets cette semaine pour boucler la boucle. Le hasard faisant bien les choses, je vais donc commencer par un podium pour la catégorie… Sport. La médaille de bronze va à l’éternel Super Mario Kart, roi du jeu en multi (à ce titre, je dois préciser que California Games, présenté la semaine dernière, se jouait plutôt en alternance qu’en simultané). Que de plaisir avec ce soft si simple dans la conception et si fun dans le gameplay. Je me souviens même avoir passé des heures à battre mes records personnels en Time Trial dans le niveau fantôme. A la place du dauphin, je mets ISS Pro Evolution, le titre qui, le premier, m’a fait dire: « Putain de bon jeu de football! Je suis en train de penser comme si j’étais sur le terrain. » Que de matches mythiques disputés en Ligue des Masters et/ou avec mon meilleur pote, à nous marrer avec les Wiltordu, Pirus et autres Anilkar, et à nous prendre des taules contre cette équipe d’Italie qui ne devait pas être programmée de la même manière que les autres. Une histoire d’amour avec les Winning Eleven qui ne faisait que commencer et qui a connu son pic ultime de passion avec Pro Evolution Soccer 3. Je pourrais passer des heures à vous en parler, mais je vous renvoie à ma réflexion sur les jeux de football pour plus de précisions techniques. Je dirais juste que cela reste mes plus beaux moments de sport vidéoludique, aussi et surtout parce que le gameplay m’allait parfaitement et que j’avais atteint certainement mon meilleur niveau sur une simulation de football.

Totof

La référence ultime en terme de jeux multijoueurs. Vous la connaissez ? Petite info, le jeu est sortie au Japon le 27 août 1992. Si c’est aujourd’hui tout à fait logique de se balancer joyeusement carapaces rouges et autres peaux de bananes, les plus anciens se souviennent de leur première fois, il y a 20 ans, sur Super Mario Kart. Créateur de genre, révolutionnaire par son aspect social, Super Mario Kart est ancré dans la légende des jeux vidéo. Mais 20 ans déjà….

Le Serpent

Une chose est sûre, les jeux vidéo font partie intégrante de la vie culturelle de tous les Français. Au moins depuis le début des années 2000, et encore plus depuis l’arrivé de la Wii et de son flot de casual gamer. Mais où, nous gamers, avons nous commencer à voir ce loisir comme un véritable phénomène de société ? Sur l’Atari 2600 et sur la NES pour la plupart d’entre nous, dont je fais parti. Et c’est ici que tout a basculé.

Les débuts d’un phénomène inaltérable

Pour beaucoup, ce fut le premier écran titre !

Nos premiers moments de Super Mario Bros restent toujours inoubliables. Entre découverte d’un gameplay réglé comme jamais, et difficulté à passer ne serait-ce que le premier niveau (j’étais tout pitit^^), je n’oublierai jamais cette sensation. Je suis devenu véritablement accro à Mario, comme beaucoup (bien que j’ai personnellement commencé avec Sonic), et nous passions, moi et mes amis, déjà des heures entières devant la télévision a essayer de pulvériser ce bowser de mes deux ! Oui je sais, vous vous dites surement, « mais qu’est ce qu’il a celui là à nous raconter sa vie ? ». Et bien je vais vous répondre aussi par une question que me taraude depuis pas mal de temps, et dont je vais esquisser un semblant de réponse : est-ce que les adolescents d’aujourd’hui, n’ayant pas connus nos consoles d’antans, peuvent apprécier le retrogaming ? Est-ce une passion seulement générationnel ?  Étant donné que le retrogaming est un loisir qui consiste à apprécier les anciens jeux vidéo et les vieilles consoles, la question n’est pas vide de sens. Et c’est pour cela que nous allons y répondre.