Articles

Yakuza 5

Après trois années d’attente, Yakuza 5 nous est finalement proposé en version dématérialisée. Passée la déception de ne pouvoir le posséder en version physique, il faut tout de même se satisfaire de pouvoir enfin retourner au cœur de ce Japon sombre dans lequel évoluent les protagonistes de la série Yakuza. Rappelons qu’après un bon mais perfectible premier opus, Yakuza 2 avait non seulement su conquérir le cœur des joueurs nippons mais également celui des joueurs occidentaux avides de connaître à nouveau une expérience vidéoludique leur permettant de se plonger au cœur d’un des piliers de la société japonaise. Lorsque le troisième bambin de la série avait vu cette dernière quelque peu s’essouffler malgré ses qualités évidentes, SEGA a su alors rebondir en proposant une expérience inédite dans la série grâce au format de Yakuza 4 qui permettait alors aux joueurs de ne plus contrôler seulement Kiryu Kazuma, le charismatique protagoniste principal de la licence, mais pas moins de 4 personnages distincts ! Cela avait parfaitement permis de relancer l’attrait pour la série et SEGA l’a bien compris. C’est pourquoi Yakuza 5 suit le même schéma que son grand frère. Alors, en attendant Yakuza 0, Yakuza Ishin et Yakuza 6 – dans lequel le célèbre Takeshi Kitano en personne se verra attribuer un rôle qui sera, on l’espère, à la hauteur de son talent – voici un petit test de Yakuza 5 concocté spécialement pour vous, chers lecteurs et joueurs, et qui sait, peut-être vous lancerez-vous, si ce n’est déjà fait, dans une saga de jeux hybrides proposant un savoureux mélange de genres. 

Un voyage exquis aux confins de l’hétérogénéité

Chasse Saejima

A la chasse comme à la chasse…

Si Yakuza 3 avait pour la première fois offert aux joueurs la possibilité d’évoluer dans des environnements différents de l’atmosphère tokyoïte, Yakuza 5 n’est pas en reste. Entre Fukuoka, Sapporo, Osaka, Nagoya et bien évidemment Kamurocho, ce quartier inspiré de Kabukicho, le quartier le plus « chaud » de Tokyo et véritable point de repère de la série, l’aficionado aura l’occasion d’être quelque peu dépaysé par tous ces changements de décor. Très riche à ce niveau, Yakuza 5 offre une véritable bouffée d’air à la saga en parvenant même à amener le joueur à se demander à quel type de jeu il peut bien prendre part. Effectivement, la série Yakuza a toujours eu cette particularité de mélanger les genres, entre des phases de beat’em all où vous devez castagner des dizaines d’ennemis à l’aide de combos spécifiques, des combats aléatoires et évolutions du niveau des personnages directement importés des mécaniques du J-RPG old-school, un mini open-world dirigiste dans lequel missions secondaires et mini-jeux sont légions… Et bien, ce n’est plus exhaustif car Yakuza 5 est décidément un véritable patchwork des genres. Racing Game, Jeu de rythme, Chasse… Tout cela est au menu et si vous rajoutez en plus une mise en abyme des plus vastes, vous avez devant vous un jeu inclassable.