Rondo Of Blood Deluxe

Shaft souhaite ressusciter Dracula à coups de sacrifice de jeunes vierges... et ça se lit dans son regard.

Shaft souhaite ressusciter Dracula à coups de sacrifice de jeunes vierges… et ça se lit dans son regard.

Dracula X Chronicles démarre fort. Après fort belle introduction scandée en allemand expliquant la volonté du mage Shaft – à ne pas confondre avec l’icone de la blaxploitation incarné par Isaac Hayes, à une époque où la scientologie n’avait pas encore confisqué son charisme et sens de l’humour – de ressusciter Dracula, Richter Belmont se retrouve directement dans le feu de l’action, sur une carriole lancée à pleine vitesse, attaqué par la Faucheuse. Directement dans le bain, la tension et l’excitation ne retomberont jamais. Les habitués des premiers épisodes de la série retrouveront la difficulté qui la caractérise, et une raideur familière dans le maniement de Richter, personnage exigeant en terme de timing, armé de son fouet et d’une arme secondaire parmi un arsenal lui aussi plutôt familier, comprenant dagues, fioles d’eau bénites, croix, haches, entre autres joyeusetés.

Boss massifs, check!

Boss massifs, check !

Ce premier contact a de quoi troubler, puisque les graphismes du jeu sont en 3D, malgré le gameplay 2D de l’original maintenu et scrupuleusement respecté, à quelques changements plutôt bienvenus près. Et pourtant, l’oeil ne saigne pas, au contraire, le jeu est beau, impressionnant même. La trahison attendue, voire espérée par mon retrogamer réactionnaire intérieur n’aura pas lieu. La raison de cette réussite est simple : on retrouve au charadesign et à la conception graphique la célèbre Kojima Ayami, qui officie sur la série depuis… Symphony of the Night! Et le résultat est à la hauteur de ses travaux antérieurs, la 3D n’étant jamais fade ou étouffante et laissant respirer le trait inspiré de l’artiste. Dans la mesure où elle a participé activement à Symphony of the Night et sa descendance, la retrouver ici dans un remake de l’épisode de démarcation de la série fait particulièrement sens. La boucle est… bah, bouclée, quoi! Et l’on saluera, outre les graphismes inspirés, la qualité de l’animation qui insuffle une souplesse bienvenue à l’action. Mais attention, le remake n’enterre en aucun cas l’épisode originel, il en constitue simplement une alternative particulièrement bien réalisée, et peut-être un peu plus souple, ce qui n’empêchera néanmoins pas les amoureux du pixel de lui préférer sa mouture PC-Engine. Ce qui tombe plutôt bien, puisqu’elle se trouve sur l’UMD, mais attention…

8 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Content que l’article vous plaise (et que Koreana pleure avec moi le départ de Shaft de chez South Park)!

    Et malheureusement, je confirme, il n’est pas sur le PSN. A voir sur le PSN étranger, peut-être ? (car, en tout cas pour la PS3 et la X360, il suffit de se créer un compte étranger et de le créditer pour avoir accès à leur contenu!)
    Néanmoins, on le trouve encore pour pas trop cher en umd, je crois.

    Répondre
  2. Alucardos
    Alucardos dit :

    Faut bien le dire, cet épisode était dur à crever… -_- Reste à savoir si la difficulté du remake était vraiment la même que le Rondo of Blood original ? En tous cas, je me suis bien cassé les dents dessus.

    Après, faut aussi se l’avouer : j’ai joué surtout pour débloquer Symphony of the Night. Compte tenu de son prix actuel en occasion sur PS1, acheter Dracula X pour profiter en plus de SOTN, c’est cadeau !

    Répondre
    • Toma Überwenig
      Toma Überwenig dit :

      En fait, pour tout te dire, j’ai eu l’impression que Rondo version originelle était plus dur!
      C’est probablement mon manque de pratique avec les Castlevania classique qui cause, mais là où j’ai réussi à finir le remake (avec la fille, hein, faut pas déconner non plus^^), Rondo s’est assis sur mon visage et a contracté les fesses pour me briser les pommettes et me faire perdre la vue!

      Mais oui, la grosse carotte au bout du chemin était de pouvoir débloquer (et je me répète, mais quel BONHEUR, à l’ère du DLC, de pouvoir débloquer du contenu à coups de skills! Et pas du pti contenu qui plus est, on parle quand même de Rondo of Blood et de SOTN!! Ah, générosité…)

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *