D2LOD1

Après un Diablo 1 révolutionnaire en une suite s’installant au panthéon des titres PC (non je n’en fais pas trop), les développeurs décident de mettre un terme à la traque des démons primordiaux avec une bataille finale contre Baal. Cette extension vaut-elle le coup ? est-ce un vulgaire DLC de maps? Peut-on encore y jouer 13 ans après? En un mot :oui. Mais vu qu’un test ne se résume pas en 2 secondes, retournons dans le monde du Sanctuaire.

 Les trois frères

Le conseil municipal ne m'inspire pas.

Le conseil municipal ne m’inspire pas.

Sans rentrer dans toute la mythologie Diablo (si ça vous intéresse il existe la trilogie Sin War en roman), voici le contexte dans lequel se place Lord Of Destruction. Le guerrier de Tristram du 1er épisode a réussi a vaincre Diablo dans les sous terrains de la cathédrale, libérant le prince Albrecht de la malédiction. Pour être sur d’emprisonner le démon à jamais, le héros prend la pierre contenant l’âme damnée et se l’introduit dans le front. Mais le démon est puissant et corrompt progressivement l’esprit de son hôte. C’est à ce moment que démarre le voyage de celui qui se fait appeler dorénavant le rôdeur, voyage guidé par Diablo lui même pour libérer les Frères Démoniaques : Baal (Lord Of Destruction) et Méphisto (Lord Of Hatred). Mais un espion un peu particulier le suit à la trace,  dont l’apparence frêle ne témoigne pas d’un métier de Chevalier. Son nom? Marius, un simple villageois témoin qui malgré lui va assister à la renaissance du Mal. Il raconte son histoire à l’archange Tyraël visiblement très intéressé, ainsi que la quête d’aventuriers pour mettre un terme aux agissements des 3 démons primordiaux. Et tandis qu’il termine son récit, le vieil homme montre la seule pierre d’âme non détruite par les Héros, celle de Baal. Mais le prétendu Tyraël dévoile son identité et tue Marius, reprenant la pierre sombre : il s’agit de Baal lui même. Ce dernier lève une armée et part pour le Mont Arreat, dans la terre des barbares dans le but de corrompre la Pierre Monde, seul rempart des humains contre les Enfers. Qui peut l’arrêter ?

Un arsenal de nouveautés

L'assassin et le druide veulent également en découdre.

L’assassin et le druide veulent également en découdre.

Nous voilà donc dans la cité d’Harrogath, près à en découdre malgré des barbares peu enclins à nous aider. Nous allons traverser les terres du nord afin de gagner leur confiance et espérer avoir accès à l’entrée du mont gardé par les anciens. La durée de vie est correcte, avec de nombreuses grottes secondaires tout au long de l’ascension. De nouveaux ennemis font leur apparition, avec une direction artistique suffisamment différente de Diablo 2.  L’extension permet aussi, sur le plan du contenu, à deux nouvelles classes de prendre part à l’aventure : le druide et l’assassin. Le druide est un expert des forces de la nature, pouvant maîtriser les éléments et invoquer des animaux (loup, ours, corbeaux,…). L’assassin quant à elle est experte du combat au corps à corps, alliant griffes et rapidité pour imiter le prédateur affamé. Des nouveaux items font leur apparition, que ce soit des rares, uniques ou objets de sets. Chaque classe existante récupère d’ailleurs de nouveaux objets spécifiques pour satisfaire les envies de personnalisation maladives. Dans la même optique les compagnons de route que l’on engage à chaque acte (un barbare dans le V) ont subi quelques modifications. Dorénavant ils ont leur propre équipement et augmentent de niveau indépendamment du personnage principal. Un côté plus stratégique, loin de la foire aux clics que l’on peut penser. Et comme toujours les trois modes de difficulté sont présents (Normal, Cauchemar, Enfer), couplées avec les mondes aléatoires pour toujours être intéressé à chaque essai. Une bonne recette de jeu prenant.

3 réponses
  1. Uinseann Ayflahm (Deadmarye)
    Uinseann Ayflahm (Deadmarye) dit :

    « Sans rentrer dans toute la mythologie Diablo (si ça vous intéresse il existe la trilogie Sin War en roman), »

    Wé, wé, faut que je les prenne, j’avais adoré La loi du Sang, Le Sentier de la damnation et compagnie et ce malgré les fautes et les coquilles de traduction !

    « le héros prend la pierre contenant l’âme damnée et se l’introduit dans le front. »

    Et quand t’as dix ans, que t’as joués des jours et des jours en bataillant pour éviter les boules de flammes que ton idiot de pote balance pour te couvrir et que tu vois cette fin, tu ne sais pas quoi penser. Les twist, aujourd’hui, me paraissent bien fade 🙁

    « artistique suffisamment différente de Diablo 2. »

    Et qui m’a toujours fortement fait penser aux films « Conan ».

    « L’assassin quant à elle est experte du combat au corps à corps, alliant griffes et rapidité pour imiter le prédateur affamé.  »

    Ah, l’assassin trap…Cette immondice du One shot qui faisait rager tout le monde…Jusqu’à tomber sur le type immun éléctricité.

    « Le patch inclut également la présence d’un super boss en mode Tournoi Enfer (le plus difficile) : Uber Diablo. »

    Diablo marche sur le monde. AH ! L’Ahinilus ! Bon sang, c’était quelque chose de chassait ce vilain coquin.

    « D’autres boss font leur apparition avec les patchs suivant comme Uber Duriel, Uber Baal et Lilith. »

    J’avais cessé de jouer depuis déjà deux ou trois ans, cetajout intervient APRES la sortie de WoW, preuve que quelque part, Blizzard prenait toujours soin de Diablo 2.

    « avec un regain de public après…la sortie de Diablo 3. »

    No comment.

    J’pourrais vous en parlez pendant des heures, de ce Diablo 2. En bien, en mal…J’pourrais en faire un livre, j’en suis sur, de ces aventures qu’on vivait à trois heurse du matin à essayer de convaincre un suédois que Shako vallait plus qu’une Soj. Les heures perdues à chasser les armres/armures aux sockets parfaite…Ah…Une belle époque, une sombre époque. L’interface horrible rebutait mais au final, c’est aujourd’hui, après des centaines de jeux comfortable que les interfaces dégueulasses me gênent vraiment. C’est ça vieillir. Ca me rend mélancholique de repenser à cette longue nuit calme aux brises fraiches accompagnant les moments de calme où les pas d’un ami résonnaient sur les pavets de ma ruelle. Y à avait pas d’heure pour le lan de D2.

    L’article est bien écrit, forcément trop court hein mais que voulez vous. Quand c’est bon on voudrait que ça ne s’arrête jamais.

    Répondre
    • Flbond
      Flbond dit :

      « Wé, wé, faut que je les prenne, j’avais adoré La loi du Sang, Le Sentier de la damnation et compagnie et ce malgré les fautes et les coquilles de traduction ! »

      Je les ai fait en Anglais mais c’est bon à savoir ^^ en tout cas la trilogie de la Guerre du Pêché donne pas mal de détails sur comment Diablo 1 a pris place et le pourquoi de tous les démons primordiaux.

      « Et quand t’as dix ans, que t’as joués des jours et des jours en bataillant pour éviter les boules de flammes que ton idiot de pote balance pour te couvrir et que tu vois cette fin, tu ne sais pas quoi penser. Les twist, aujourd’hui, me paraissent bien fade 🙁 »

      La fin de Diablo 2 Lord Of Destruction est pas trop mal, après sur le troisième épisode tu as un putain de twist du pauvre…

      « Et qui m’a toujours fortement fait penser aux films « Conan ». »

      Ah oui pas bête !

      « Ah, l’assassin trap…Cette immondice du One shot qui faisait rager tout le monde…Jusqu’à tomber sur le type immun éléctricité. »

      Tu te mets derrière pour rusher c’est pas mal, comme la sorcière spé boule de feu/Blizzard.

      « Diablo marche sur le monde. AH ! L’Ahinilus ! Bon sang, c’était quelque chose de chassait ce vilain coquin. »

      Je l’ai croisé une fois ce fumier, le pire étant que sur le nombre de charmes qui tombaient (1 par joueur présent), seulement un était l’Annihilus.

      « J’avais cessé de jouer depuis déjà deux ou trois ans, cetajout intervient APRES la sortie de WoW, preuve que quelque part, Blizzard prenait toujours soin de Diablo 2. »

      Bah le fait que le tournoi 2014 soit lancé en mars dernier montre que c’est toujours le cas. Le dernier patch date de 2011, soit une éternité après la sortie.

      « L’article est bien écrit, forcément trop court hein mais que voulez vous. Quand c’est bon on voudrait que ça ne s’arrête jamais. »

      Ça me fait plaisir ton ressenti de jeu sur cette merveille. Je joue encore aujourd’hui par sessions de plusieurs heures avec mon père sans trop me lasser. J’ai été bercé par Diablo depuis le 1er épisode qui m’a limite terrifié à mes 7 ans, et c’est une série qui a marqué le PC à jamais. Même le mode hardcore est passé entre mes mains, étant moyennement fan de ce genre de truc d’habitude. Le test aurait pu faire 5 pages mais j’ai eu peur de me noyer dans ma propre expérience ^^

      Répondre
  2. Uinseann Ayflahm (Deadmarye)
    Uinseann Ayflahm (Deadmarye) dit :

    « Je les ai fait en Anglais mais c’est bon à savoir ^^ en tout cas la trilogie de la Guerre du Pêché donne pas mal de détails sur comment Diablo 1 a pris place et le pourquoi de tous les démons primordiaux. »

    J’n’ai lu que La Loi du sang, Le Sentier de la Damnation et le Royaume des Ombres et la Lune de l’Araignée (et dans celui là on reconnait bien la classe du Necro ! )en VF/VO.
    J’ai un livre qui s’appelle « Diablo Archive » qui contient les trois premiers livres mentionnés et « Demonsbane » qui n’existe pas en français apparemment. Cette licence, je m’en lasse pas et j’ai un rire de pucelle quand j’entends le thème de Tristram se lancer en fond dans les épisodes de la grande saga MP3 : Reflet d’Acide. /Mylife.

     » Même le mode hardcore est passé entre mes mains, étant moyennement fan de ce genre de truc d’habitude. Le test aurait pu faire 5 pages mais j’ai eu peur de me noyer dans ma propre expérience ^^ »

    Comme je comprends !

    J’hésite moi même à rédiger un article sur Diablo parceque je pense que je raconterai surtout ma vie et les histoires que mon cerveau embelli avec le temps. La force du jeu c’est d’agripper le joueur et le maintenir dans cet univers glauque et dégueulasse qui, comme tu le dis, fait limite peur quand t’es gosse. Ca doit être pour ça que je suis un brin mal à l’aise en societé, je me verrais plus trainer sur les quais de Kurast que dans les rues du coins !

    https://www.youtube.com/watch?v=Q2evIg-aYw8

    Allé, on s’arrête là sinon j’y suis encore dans six mois !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *