JE N’AI QU’UNE SEULE VIE

DD34Ce petit détail a traumatisé tout joueur qui s’est laissé tenté par l’aventure. Vous ne voyez pas lequel? cela veut dire que vous avez encore toute votre santé mentale. Les développeurs ont trouvé l’idée la plus catastrophique de game design : chaque joueur n’a qu’une seule vie. Vous avez bien entendu, ce qui peut valoir un licenciement pour faute grave aujourd’hui a été clairement accepté à l’époque. Dans les faits, chaque personnage a une seule chance, ce qui fait que les boss devenus alliés rajoutent des vies supplémentaires. Mais ça ne fait que 3 vies dans le meilleur des cas pour le cinquième et dernier niveau. Bien entendu aucun continu n’est disponible. ni mot de passe, ni code particulier. Pour être honnête je n’ai pas passé le niveau 1 avant bien longtemps.  Et si par chance le joueur est très méticuleux en avançant au millimètres, les ennemis sont quelque peux hargneux. Il n’est pas étonnant de voir à la sortie d’un bâtiment, quatre personnes se jeter sur les Bruce Lee vidéoludique, leur retirant 1/3 de barre de vie. Un autre détail, dans une moindre mesure, qui peut gêner à la progression est la gestion de collisions. Ce n’est pas toujours le cas mais parfois, un coup placé sur l’ennemi ne fera aucun effet, et vice versa.  Cela rajoute du coup un challenge par dessus la difficulté énorme du titre.

A retenir

Il suffit d’un rien pour casser complètement un jeu et la vie unique par personnage en fait partie. Le principe du boss affronté qui nous rejoint est sympathique, et apporte des nouvelles techniques pour profiter des niveaux. Et de manière générale le jeu est plutôt très aboutit techniquement pour de la NES. Mais la difficulté très élevée, avec beaucoup de passage par le Game Over réserve cet opus aux plus téméraires (ou dingues)

 

Flbond

Informations sur le jeu

Plateforme :  NES

Genre : Beat Them All

Développeur : Technos Japan

Éditeur : The Sales Curve

Date de sortie : 1991

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *