Intelligence Augmentée

Half-Life réussit donc le défi délicat de l’ambiance en utilisant plus des bruitages maitrisés que des compositions longues. A cela s’ajoute un level-design somptueux composant une aire de jeu immense exploitant aussi bien la verticalité que l’horizontalité. Échelles, ascenseurs, wagons, égouts, autant d’éléments qui créent une architecture astucieuse et propice aux différents casse-têtes que propose le soft. Par exemple, certains boss sont invincibles en combat frontal et il faudra débloquer certains accès, détruire des générateurs et nettoyer des zones au prix de joutes très intenses. Half-Life est un titre foutrement intelligent, comme ses marines qui s’adaptent aux situations. Leur Half Life 1 gamecomportement est bluffant et selon les cas, ils se replieront, attaqueront en équipe ou lanceront de grenades si le joueur reste à couvert. De leur côté, les aliens ont parfois une plus grande force de frappe, mais réagissent de façon plus scriptée et offrent des visages plus divers que leurs homologues humains. Quinze ans plus tard, le moteur a certes pris quelques rides mais on comprend aussi pourquoi il a été un modèle aussi longtemps. Les couleurs sont belles, la 3D n’en est plus à ses prémices cubiques et les visages ne sont pas figés.

4 réponses
  1. Delnics
    Delnics dit :

    Il fait partie de ces quelques jeux que tout le monde connait même ceux qui n’y ont jamais touché, comme un Super Mario Bros, un Zelda OOT ou un FF7.
    Pour moi, c’est Half-Life qui a donner ses lettres de noblesse au genre et niveau mise en scène il a en effet posé les bases de ce qui se fait de mieux en ce moment 🙂

    Répondre
  2. Le serpent
    Le serpent dit :

    Ce qui m’emporte dans Half Life, c’est bien son mode de narration : on garde quasiment tout le temps le contrôle de Freeman et l’histoire se déroule devant nos yeux.

    J’aime bien que le scénario me prenne par la main parfois, comme c’est le cas dans 95% des jeux, avec des cinématiques passives. Mais le mode Half Life est tellement novateur pour l’époque que j’ai été envoûté et me suis dis : « mais merde ! C’est le mode de narration du futur çà » ! Et je me suis trompé puisque les cinématiques sont restées.

    Enfin bref, je retiens essentiellement Half Life pour son mode de narration si vous n’avez pas encore compris ^^

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] se basant tout d’abord sur la flopée de titres mythiques sortis cette année-là. Jugez plutôt: Half-Life, The Legend of Zelda: Ocarina of Time, Grim Fandango, Banjo-Kazooie, The King of Fighters ‘98, […]

  2. […] de la narration ou du level design vertical et labyrinthique d’un Half-Life, Halo est surtout une ode au spectacle et à la puissance. Force de frappe, profondeur de champ, […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *