Nous attaquons aujourd’hui avec du très lourd. Hitman. Le premier volet de cette série sortie uniquement sur PC. Un jeu de légende, un vrai. Un jeu qui lança un nouveau courant dans le monde du jeu vidéo, une nouvelle façon de jouer. N’ayant pas vraiment de concurrent sur le marché du jeu vidéo type infiltration à part peut-être Project I.G.I., Deus ex ou Metal Gear solid mais il serait difficile de les considérer comme adversaires par leurs game systems trop éloignés ainsi que les objectifs à atteindre trop différents.

Un seul et unique but : tuer la cible

Parlez lui : il vous donnera une clé. Attaquez le : il sortira le fusil a canon scié !

Pour son tout premier jeu, IO interactive nous propose de rentrer dans la peau d’un assassin, d’un tueur froid et méthodique, d’une machine à tuer mais de façon posée et réfléchie, un artiste de la mort. Ils n’y sont pas allés de main morte : en plus de nous proposer un scénario fort intéressant, entrecoupé de tueries sanguinolentes ou d’empoisonnements subtils (c’est selon, tout dépend de votre façon de jouer), ils arrivent à nous pondre un polar vidéoludique qui se tient. Aidé d’un système de jeu totalement innovant, d’une interface et des graphismes pour l’époque tout à fait hallucinatoire, ils ont littéralement explosés mes attentes de joueur amateur et de passionné de jeux vidéo.

Tuer dans un cadre chatoyant. Ou presque

Les décors sont vairés selon les missions.

Techniquement, une baffe. C’est beau. Ou plutôt, c’était. Et oui, le jeu étant sorti en l’an 2000, il a tout de même vieilli. Mais il garde de beaux restes, surtout que les gens d’IOI ont bien bossé en faisant en sorte que les résolutions de votre carte graphique utilisée soient reprises et que donc, ça poutre même en haute résolution. Autre point à saluer dans le panneau des options : les commandes. Nombreuses et variées, jamais inutile, vous pourrez paramétrer votre clavier comme bon vous semble jusqu’à la sensibilité de la souris, ce qui ne sera pas du luxe, surtout et spécialement pour ce jeu. Dernier point qui a son importance : le jeu est super stable et a été particulièrement bien programmé : vous pouvez le faire tourner sur Windows 7 nativement, comme ça, hop, sans aucun problème d’aucune sorte. Et ça, c’est vraiment bon. (Et en plus, vous pouvez jouer sans CD après l’installation ! pas testé sous windows 8).

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *