Sims1

Quand on évoque les Sims, on a plusieurs réactions. Certains y voient un jeu pour les filles idéal pour fiche la paix à leurs copains, d’autres y voient un passe temps chronophage.Pour ma part j’ai eu une folie pour ce jeu qui a duré un moment, passant plus de temps sur la construction que le jeu en lui même. Et pour  faire ce test, je me replonge donc une nouvelle fois dans la simulation de vie qui a été le jeu le plus vendu sur PC.

PERMIS DE JOUER A LA POUPEE

Sims2Pour pourvoir commencer à vivre sa vie, il faut d’abord créer sa petite famille : la famille Serpent Retrogamer. Je commence donc par créer les colocataires de la future maison. Le premier est Greyfox0836656565, de nature plutôt calme et réservée, il est le tombeur de ses dames et testeur de jeux de son métier. Il est suivi de Yannou, une personne très expansive mais qui a un caractère de cochon et a une fâcheuse tendance à se balader torse nu dans la maison. Flbond ferme la marche, étant le plus réservé des trois, restant devant son pc et ses bouquins. Chacun a ses propres caractéristiques physiques et morales, ce qui va donner des rencontres étranges. Quoi qu’il arrive il va falloir qu’on cohabite, et pour cela la vie nous a gratifié de 10000 simflouze afin de nous installer. On jette donc un oeil sur la carte du quartier pour voir les maisons aux alentours, entre les manoirs et les maisons avec piscines. Malheureusement nos moyens nous permettent seulement de nous récupérer un terrain dans le sud de la ville. avec pour mission de construire de quoi nous abriter.

PERMIS DE CONSTRUIRE

Sims5Endossant le rôle d’architecte, je regarde comment faire une petite bicoque avec les moyens du bord. Le choix est assez vaste dans les éléments de construction. Notre terrain étant peu cher, il a fallu d’abord niveler le sol pour pouvoir construire quelque chose. Avec encore moins de sous, j’essaye de faire quelques pièces pour accueillir les 3 larrons. Salle de bain, cuisine, chambre, tout est construit avec la plus grosse optimisation, rassemblant tout le monde autour de la même télé minuscule ou encore de la même douche. Les débuts seront durs tant que personne n’aura de salaire.  Pourtant le catalogue a de quoi faire rêver avec ses jacuzzi tendances, un occulus rift « before it was cool » et même une piscine olympique. Autre chose que j’ai du régler après coup, c’est de mettre des pièces assez grandes pour empêcher mes locataires de faire une dépression nerveuse. Au final, c’est un trois pièces qui est construit avec un talent non négligeable pour la décoration (papiers peints bariolés et sols en moquette dans la cuisine). Reste plus qu’à lancer le quotidien de la nouvelle famille.

PERMIS DE CHANGER UN DESTIN

Flbond : "Greyfox, Yannou, allez faire ça ailleurs. Je vais sortir"

Flbond : « Greyfox, Yannou, allez faire ça ailleurs. Je vais sortir »

Comme le disait un grand sage : jouez à Destin pour changer de vie. J’ai créé ma famille Serpent Retrogamer et construit leur habitat, il me reste plus qu’à faire en sorte que ces champions réussissent à s’entendre. Ça commence avec la gestion de tous leurs besoins. Comme une poupée nouvelle génération : si Greyfox a besoin d’aller aux toilettes, il faut lui indiquer le chemin, Si Yannou a envie de dormir en caleçon, il faut un lit pour sa propre personne et son confort. Si les besoins ne sont pas satisfaits, le sims en question va très mal finir, ce qui est normal pour les membres de la rédac. Par contre l’argent vient à manquer et il faut avoir un métier. Pour Flbond ça sera boucher, Yannou ça sera footeux et Greyfox enfin sera testeur de jeux. Leurs trois salaires consécutifs vont pouvoir permettre de mieux s’en sortir, et acheter plein de choses comme des gros capitalistes. Mais le travail n’est pas la seule chose du quotidien, les relations comptent aussi. Dans la maison, c’est Greyfox et Yannou qui se font des calins, Flbond étant plus distant. Les choses changent dès que les voisins viennent, Une belle brune étant attirée par le barbu de l’équipe. Son nom est Félicia, et la relation va aller en progressant, notre Dom Juan allant l’inviter à l’extérieur grâce…aux DLC

 DES DLC, DES DLC PARTOUT

Sims4

Notre ami Greyfox drague…en pyjama.

Les DLC n’ont pas commencé avec la Xbox 360, et concernant les Sims on a eu le droit à 7 extensions différentes. Que ce soit pour faire de la magie, acquérir des animaux ou encore faire la star, il y a un CD pour ça. Cela peut faire hurler aujourd’hui mais à l’époque, tout s’est très bien vendu. Concernant notre trio, les DLC qui ont servi sont Hot Date et Vacances. Vacances, car M. Grey a pu emmener sa copine Félicia à la mer et à la montagne, pouvant acheter des maillots à sa belle mais restant en pyjama pour l’occasion. Pour Hot Date, sans rentrer dans des détails intimes, tous les meubles sont remplacés par des hommages à l’amour fou et les Sims peuvent dorénavant faire des galipettes. En résumé des ajouts successifs qui apportent un gros morceau au jeu d’origine, pour s’immerger plus dans le quotidien. Maxis fera la même chose pour Les Sims 2, et ce qui était passable pour le 1er épisode devient assez honteux dans une deuxième tentative.

A retenir

Les Sims est un jeu destiné aux fans. Si vous adhérez au concept de la simulation de poupée 2.0, vous pouvez passer des heures et des heures dessus. Au contraire si aller au toilette ou se faire à manger virtuellement vous déplait, vous pouvez passer votre tour. On pourra gueuler sur les extensions à foison, mais au final ça rajoutait pas mal de choses pour rester quelques jours de plus avec nos bonhommes virtuels.

 

 

Flbond

Informations sur le jeu

Plateforme :  PC

Genre : Simulation de Vie

Développeur : Maxis

Éditeur : EA

Date de sortie : 2000

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *