NOTG_1

Cher journal, après mon passage au lycée Mario Tennis beaucoup de chances ont changé. Diplôme en poche j’ai écumé les tournois et empoché le plus de récompenses possible. L’âge aidant, j’ai pris récemment ma retraite. C’est à ce moment que je décide de me consacrer à un sport souvent jugé pour « bourgeois » : le golf. Un ami m’indique que prochainement, le NES Open Tournament Golf va se tenir.  Je décide donc de participer à la compétition et entre dans le club de préparation. Vais je être bien reçu?

 

Un peu perdu

NOTG_2

Pour une fois, ma banque n’est pas tenue par un requin.

Me voilà donc arrivé au Club House.  J’essaie de trouver une âme charitable et me tourne vers dans une cabine appelée Prize Money. Un singe qui me rappelle quelqu’un me dit qu’il gardera mon argent gagné en compétition. Il ajoute également que des parcours d’entraînement sont à ma disposition pour me faire aux joies du sport.  Rassuré je vais sur le terrain correspondant, en espérant trouver un coach sur place : bien mal m’en a pris.  Selon le Club House, l’entraînement correspond à un jeu de golf classique sans enjeu, sans explications ni aide extérieure. Je m’habitue tant bien que mal aux règles du golf : il faut penser aux clubs, au vent, au terrain varié ou encore la puissance de mes coups. Bizarrement, je vois qu’une caméra passe dans le ciel, tandis qu’une autre est située dans mon dos. Il m’est indiqué plus tard que c’est pour voir sous plusieurs angles mes performances sportives. Cela me perturbe mais je continue tant bien que mal à atteindre « le green ».  Ici c’est plus du travail de précision, avec la présence de sa majesté Peach pour m’encourager…mais je m’égare. Plusieurs crises de nerfs plus tard je trouve le trou au bout de 14 coups, me montrant qu’il me faudra beaucoup de patience pour y arriver. Je recommence des dizaines de fois, fais de nombreuses nuits blanches, pensé à une thérapie, mais je suis arrivé à un niveau correct. De quoi affronter de plus grands enjeux..

 

 

Passage aux choses sérieuses

NOTG_3

Je suis dans une mauvaise passe.

Un peu déçu d’avoir eu à faire mes armes moi même dans le mode entraînement, j’arrive plusieurs semaines plus tard à entrer en compétition. N’étant qu’un nouveau venu, je passe par le Stroke Play, dont les règles sont de faire le moins de coups possibles sur 18 ou 36 trous. L’avantage est que je voyage dans trois endroits différents : les USA, le Royaume Uni et le Japon. Ce seront les terrains du tournoi donc je prends mes marques dans les parcours variés, espérant monter dans le classement.  Encore une fois aucune pitié pour mon pauvre cas quand la balle vole dans les arbres ou dans l’eau. J’obtiens malgré tout le classement d’amateur, puis de semi professionnel pour finir par le professionnel, le tout avec des conseils prodigués par mes rivaux.  Je peux sélectionner dans ma réserve de nombreux clubs, mais encore une fois seul le test de ces derniers sur place me donne une idée de ce qu’ils valent. Fort de mon succès, j’entame le mode match qui me permet affronter mes futurs concurrents de manière amicale.  Et c’est avec un grand honneur que je commence avec Luigi comme premier rival. Heureusement pour moi, il est assez maladroit bien que très déterminé. Je me rappelle également du côté très sur de lui de Tony, le semi professionnel, voulant me renvoyer chez moi à coup de birdie. Dans les faits c’est différent du Stroke Play apparemment,  le joueur ayant la balle le plus loin jouera jusqu’à passer plus près du trou que son adversaire, qui à son tour prend la main.  Encore une fois, Tony m’a posé le plus de souci, en envoyant régulièrement la balle à 1 millimètre devant moi. Mais je tiens le coup, et commence enfin à toucher de l’argent pour mes services rendus.  Je reviens donc fièrement pour stocker mon argent chez le banquier et me repose en attendant le grand jour. Je vais enfin rentrer dans le tournoi tant attendu…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *