Party-Mix-2

Dans la domaine de l’innovation  vidéoludique, il y a deux catégories de jeu : les précurseurs et les populaires. Les premiers ont généralement proposé une nouvelle idée, voire révolutionné le genre, mais sans pour autant percer; Tandis que les seconds ont su proposer au bon endroit et au bon moment ces innovations pour un accueil public vaste. Dans ce test on va parler du cas Party Mix sur Atari 2600, considéré comme le premier party game de l’histoire. Vendu avec son périphérique, il a tout d’un jeu parfait pour les soirées entre amis. Pourquoi n’a t-il pas marché? on va essayer de comprendre dans les prochaines lignes. Et qui dit LSR dit mise en perspective, on va donc le mettre comparaison avec le dernier né des jeux du genre : Mario Party 10.

LE HARDWARE POUR LE JEU, LE JEU POUR LE HARDWARE

Party-Mix-3Peu de temps avant le crash de 1983, un éditeur du nom de Starpath croit encore en l’Atari 2600. Pour ce faire il élabore pour la console du constructeur Américain un module permettant d’augmenter la mémoire supportée par la console : Starpath Supercharger. Derrière ce nom barbare, la console (ainsi que les versions Junior et Sears) peut grâce à ce dernier, passer de 128 bytes de mémoire à 6 Kb. Un bon de géant pour la console qui permet du coup des jeux plus évolués, qui ne tarderont pas à sortir d’ailleurs.  On peut citer parmi les 10 jeux proposés : un shooter spatial avec un nom qui ne s’invente pas (Communist Mutants From Space), une 40 ème version du mythique Frogger,  un jeu de labyrinthe en 3D bluffant (Escape From The Mindmaster) ou encore Pary Mix. Une révolution technique mais qui n’aura vraiment pas trouvé son public, la faute entre autre à un désintérêt de plus en plus grand pour les consoles, une avalanche de daubes et une crise de 83 qui pointe le bout de son nez. Starpath a ensuite été racheté ensuite par Epyx (les criminels derrière Dragon’s Lair NES) avant la case banqueroute. Néanmoins, même proche de la disparition, la société a continué de tenir un service de livraison de jeu. Par courrier les joueurs pouvaient acheter Sword Of Saros et Survival Island : une démarche rare d’une société, surtout pour l’époque. Vous vous demandez pourquoi je m’étends sur Starpath? Car cette société a pensé à créer un jeu destiné au multijoueur, divisée en mini jeux rapides et compréhensibles immédiatement : Le party game est né grâce à Party Mix.

 

DES MINI JEUX, POUR TOUTE LA FAMILLE

Party-Mix-4 Party Mix propose donc un nombre incroyable de 5 jeux à jouer à deux, pour savoir qui domine « le game ». On commence par une course de vaisseaux spatiaux, et pour de l’Atari 2600, c’est une performance graphique. On atteint pas la qualité d’une Colecovision, mais les 3 pixels qui se battent en duels laissent la place à des sprites colorés et des animations qui en jettent.  Le gameplay est quant à lui très simple : vous bougez votre vaisseau avec une touche…et c’est tout. On ne perd donc pas de temps et on se dépêche d’arriver à la ligne d’arrivée en essayant de déconcentrer l’autre joueur. La même simplicité est là pour le jeu suivant, qui est plutôt pratiqué en colonie de vacances : le tir à la corde. On retrouve d’ailleurs la technique qui fera le bonheur d’un Mario Party, à savoir le matraquage de bouton à en coller des ampoules, sur une musique de Guillaume Tell bien énergique. Un peu plus exotique, la bataille de magiciens nous met dans le rôle d’un chamboule tout médiéval, ou les balles de chaussettes sont remplacées par des boules de feu. Ce jeu demande par contre plus de précision que les deux, car il faut que l’angle du bras du Merlin 8 bits soit le plus idéal pour faire un carton plein. Je laisse la surprise pour les deux autres jeux (si quelqu’un s’intéresse à des jeux de 1982), mais étant moi même pas né à l’époque, je me suis pris à réellement m’amuser à ce petit jeu. Je le conseille vivement à ceux qui veulent se faire un peu de culture vidéoludique sans trop se prendre la tête.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *