Honnêtement les MMO et moi ça fait deux, dans le sens où ça me gave vite. Pourtant, il y en a un qui m’a accroché pendant quelques années de ma vie, et je vous le donne en mille, c’est Ragnarök. Ce jeu est assez atypique, que ce soit dans son style, dans son gameplay, ses graphismes et de manière générale dans son approche de l’aventure. Ayant testé quelques uns des MMO de l’époque (WoW et Lineage en tête), je pense que c’est son aspect old school, chose qui aurait plutôt tendance à rebuter le plus grand monde au premier abord, qui m’a attiré. Si le jeu est sorti en 2002 en Corée du Sud, il ne sera exploité sur le vieux continent qu’en 2007, même si des fans créeront des serveurs privés entièrement traduits afin de nous permettre de découvrir le jeu. C’est donc sur un serveur Roleplay privé possédant les rates d’origine du serveur officiel (1/1/1 = exp basex1/exp jobx1/%dropx1) que mon aventure a commencé entre deux devoirs de lycéen…elle durera 4 ans. Alors comment ce jeu a-t-il réussi à conserver mon attention autant de temps ? Je vais essayer d’expliquer…

 Battez-vous pour vos vies mécréants !

Dès le début il faut faire un choix entre spécialisation et versatilité.

Le Ragnarök est, dans la mythologie nordique, la fin du monde prophétique où l’ensemble des Dieux et des hommes doivent passer l’arme à gauche. Au delà de cette inspiration Nordique, le jeu reprend des thèmes de la culture asiatique (Japon, Chine entre autre). Le jeu en lui-même est inspiré du manhwa (bande dessinée en Corée) de Lee Myung-jin. Le jeu se déroule à Midgard, le monde des hommes. Suite à une guerre entre les Dieux, les démons et les hommes, le monde est en paix depuis prêt de mille ans grâce à une trêve qui a été instaurée. La solidarité et la bravoure ont laissé la place à l’égoïsme et à l’égocentrisme. Pourtant la paix est menacée par de nombreuses attaques de monstres, de légendaires démons réapparaissent et les éléments se déchaînent… Les conteurs racontent l’histoire d’Ymir, chargé de conserver la paix du monde, et de ses puissantes reliques. Attirés par la recherche de gloire ou de richesses, de nombreux aventuriers se lancent dans l’aventure.

Votre arrivée dans le monde des hommes se fait via une zone d’introduction. On vous briefe sur vos moyens de combat, de déplacement, la gestion de votre inventaire, de vos statistiques et de vos skills. En effet ici point de choix de race, de classe ou de super pouvoir, vous arrivez tous à moitié à poil, humain et novice, c’est-à-dire avec autant de capacité qu’une moule sous calmant. Vos seuls choix seront votre nom, votre coupe de cheveux initiale et la répartition de vos points de statistiques initiaux parmi la Force, la Dextérité, l’Agilité, la Vitalité, l’Intelligence et la Chance. Ce choix n’aura que peu d’impact sur votre début d’aventure mais il est préférable de s’être renseigné sur les différentes classes disponibles avant de les allouer, chacune ayant des statistiques spécifiques à monter pour en tirer le meilleur potentiel. En effet la Force influe sur votre puissance brute avec une arme de contact, la Dextérité augmentera votre vitesse de lancement des sorts, la puissance de vos attaques avec un arc et vous permettra de toucher les monstres possédant beaucoup d’Agilité, stat augmentant la capacité d’esquive et la vitesse d’attaque. La Vitalité permet au contraire d’encaisser plus de coup en montant vos points de vie et votre défense, l’Intelligence augmentera elle vos points de magie et votre défense magique. La Chance enfin permettra de faire des esquives chanceuses ou de réaliser des coups critiques ignorant la défense des monstres. On comprend aisément qu’un Mage n’aura que peu d’intérêt à voir sa force augmenter au détriment de la dextérité ou de l’intelligence, chose dont à l’inverse un Chevalier n’aura pas forcément besoin. Et vous n’entrevoyez là déjà qu’un pan de l’aspect gestion et stratégie de ce jeu.

3 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *