Contact ou Magie ? Lames ou Bâtons ? Vanille ou Chocolat ?

Attaque ou soutien? Épée ou Magie? Le choix est large

Si vous commencez Novice, classe initiale de tout un chacun, les NPC chargés de votre intégration auront vite fait de vous expliquer que vous avez une voie à choisir (et que si vous pouvez le faire de suite ce n’est pas plus mal). Après un petit test de personnalité que ne renieraient pas certains psychologues (Bref, on se voit la semaine prochaine…72euros…), celui-ci vous proposera LA voie qui vous correspond. Vous pouvez aussi lui cracher dessus et choisir la classe qui vous attire le plus, ou entrer dans le monde tel le Japonais perdu dans Paris. La première solution est fortement conseillée dans le sens où ce charmant personnage vous téléportera directement dans la ville-mère de la classe que vous aurez choisi, siège de la guilde correspondante. A l’inverse il vous larguera dans la capitale seul et paumé si vous avez besoin de plus de temps pour réfléchir (…truc de nana ça…). Après il faut bien avouer que quand on voit la liste des classes, il faut bien 5 petites minutes pour analyser les choix possibles.Depuis la classe novice vous avez le choix parmi 6 voies d’évolutions possibles, elles-mêmes se séparant en deux spécialisations possédant chacune une évolution ultime (et une seconde ridiculement ultime² dont on  se passera dans ce test).

Les épéistes, comme leur nom l’indique, se battent pas avec des cure-dents. Ici c’est lames, katanas, épées (de) bâtardes  et autre bouclier. Ca se fritte au contact et ça aime ça. Vos principaux skills vous permettent d’améliorer vos points de vie, votre récupération de santé et votre maîtrise de l’épée, y ajoutant des attaques puissantes. Vous pouvez évoluer vers la Chevalerie ou chez les Croisés. Les premiers étant axés attaque au contact, les seconds plutôt défense et contre-attaque avec des sorts de soutien très efficaces. Ces classes ont accès à une monture, le pecopeco, sorte de chocobos leur octroyant des bonus et une vitesse de déplacement supérieure. Votre statistique de prédilection est la Force.

Les magiciens sont l’inverse des soldats de base. Ici c’est l’Intelligence qui prime. Plus vous avez de points de magie et plus vous pourrez pilonner vos ennemis, que ça soit grâce à la foudre, au feu ou la glace. Votre puissance de feu est proportionnelle à votre défense de phasme. Si un monstre éternue trop prêt de vous, vous claquez. Sachant que vous ne pouvez pas bouger pendant que vous lancer un sort, les combats peuvent s’avérer difficile en solo. Vos évolutions sont la Sorcellerie et la Sagesse. Le Sorcier possède des sorts de zone destructeurs, le Sage gagne faiblement en puissance d’attaque mais s’octroie le pouvoir de caster en bougeant ainsi que la possibilité de stopper les sorts ennemis. Au-delà de l’Intelligence, la Dextérité est une statistique à ne pas négliger de façon a gagner de précieuses secondes lors du cast des sorts.

Les marchands ne sont pas a proprement parlé des combattants. Cette classe axée sur le troc, a à sa disposition un « cart », une brouette, qui lui sert à transporter ses marchandises (et accessoirement à la balancer dans la tronche des monstres). Ils peuvent vendre à la communauté n’importe quel objet de leur inventaire contre le prix de leur choix, très souvent (trop) élevé. Leurs évolutions sont la Forge et l’Alchimie. En tant que Forgeron, ils ont la possibilité d’enrichir les armes ou d’en forger de nouvelles. L’Alchimiste possède lui la capacité de créer ses propres potions, pour soigner ou détruire. Ils ne possèdent pas vraiment de statistique spécifique, même si la chance influe sur leur réussite lors des tentatives de création.

3 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *