SS1

Ah les vacances! La plage, les glaces, le soleil…et les salles d’arcades bien bruyantes. De Mad Dog McCree à Lost World, j’ai du dépenser l’équivalent d’un loyer pour mitrailler la terre entière avec mon paternel.  Et parmi ces odes à la violence, une borne d’arcade avec une énorme manette/ fusil sniper a eu tous les arguments nécessaires pour m’attirer à elle : Silent Scope. Quel intérêt peut on avoir à rester passif pour trouver le moment parfait pour neutraliser sa cible?  Et le même sentiment perdure t-il aujourd’hui? Regardons ça de plus près.

 

ENGAGEZ VOUS QU’ILS DISAIENT

SS4

En plein dans le mille.

Comme dans tout rail shooter (sauf quelques exceptions), le scénario n’est vraiment pas le point fort du titre. Le président des USA est quelqu’un d’assez prévisible. Au retour d’une mission à Chicago, ce dernier se fait embusquer par des terroristes. Dans la foulée, sa famille est également kidnappé et les ravisseurs posent un ultimatum: soit leur chef est libéré, soit la première famille passe l’arme à gauche. L’armée décide bien sur de ne pas se laisser faire et d’envoyer les SWAT…ou presque. Vous êtes seul à la barre, vous le sniper d’élite, et avec vos petites notions de tir vous allez parcourir les Etats Unis pour arrêter la menace.  Dans l’idée on se rapproche plus d’un Virtua Cop dans le sens où l’on se place du côté des « gentils ». Cela se confirmera dans le déroulement du jeu, et dans les actions à réaliser contre les ennemis de l’Amérique. Parfois il faudra faire des décisions et réfléchir sur la vie des otages comme dans tout bon blockbuster qui se respecte. Mais tout d’abord, pour pouvoir aller occire du méchant, il faut avoir une bonne arme.

 

 

PRÉSENTATION DE L’ARME

SS2Sur ce point là, les services secrets Américains ne se moquent pas du monde. Le Pelican « Silent Scope » PL-2038 sera votre meilleur amie tout au long de votre mission. Dans chaque niveau rempli de cibles, une fois l’œil dans le viseur, ce qui se passe à l’écran est réduit à un trou de lunette. Il faut alors trouver le prochain ennemi à abattre en vous aidant de la flèche de direction et en inclinant l’arme en conséquence. Ce qui peut paraître au début déroutant devient assez intuitif, et on manie le fusil sniper assez facilement. Ça n’est pas de trop, car chaque terroriste doit être tué dans un temps donné, sous peine de devoir insérer une nouvelle pièce de monnaie. En parlant plus généralement des niveaux, on passe d’une ville occupée à une course contre un train sans oublier la pacification d’un paquebot accosté par les terroristes. Tout reste classique mais ne gêne pas le jeu surtout que les boss sont suffisamment délirants pour essayer d’aller plus loin. Tous désignés par leur point faible, je vous laisse imaginer la situation de descendre un avion de chasse F-22 Raptor avec un fusil dont les balles sont censées uniquement le chatouiller. A d’autres moments vous serez amenés à choisir votre chemin pour continuer, amenant d’autres situations épiques fusil à l’épaule. Le point culminant de l’histoire est atteint avec le sauvetage du Président, ou une décision influera sur la fin du titre. Un bon titre d’action mais il faut être honnête, le tout a bien vieilli.

BON POUR LA RETRAITE?

Fusil sniper contre missiles.

Fusil sniper contre missiles.

Car si le jeu est fun  dans une première partie, gâce au gros flingue disponible sur la borne, il reste franchement court. Mais le pire n’est pas là, le jeu a été adapté pour les consoles de l’époque : la Dreamcast et la PlayStation 2. Mais n’espérez pas prendre le fusil sniper et vous prendre pour le joueur le plus précis de la Terre, car seule la manette est disponible. L’intérêt principal de Silent Scope est donc complètement détruit, avec le temps de visée le plus long de l’histoire (vive les joysticks). Ce qui n’arrange pas les choses, c’est que la durée de vie raisonnable pour de l’arcade, devient complètement ridicule sur console. Quand on sait qu’il faut dépenser 60 euros pour un jeu sur ces consoles, déposer la manette après une heure et demie donne des envies de meurtre. Le portage feignant se voit également dans les graphismes qui sont déjà dépassés à l’époque de la sortie. Deux nouveaux épisodes vont sortir les années suivantes, mais la série ne marquera pas vraiment les esprits, préférant briller dans les salles d’arcade.

 

 

A retenir

Silent Scope est un rail shooter d’arcade qui a su se démarquer de la concurrence en proposant l’arme la plus badass de la terre (avec le fusil à pompe de House Of The Dead 3). L’action est assez jouissive mais malheureusement trop courte et le portage du jeu sur console est une de pires idées jamais pensées. Dans ce cas on peut dire: ce qui vient de l’arcade doit rester en arcade.

Informations sur le jeu

Plateformes : Arcade sinon rien

Genre : FPS

Développeurs : Konami

Éditeur : Konami

Date de sortie : 1999

Flbond

Badge Pour les fans

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *