Nous sommes en avril 1997, et Konami nous sort un des meilleurs RPG à ce jour, Suikoden. En effet Suikoden 1 sera le premier jeu d’une longue série qui pour l’instant en est au 5ème opus, sans compter le Suikoden tactic sortit sur PlayStation 2. La série des Suikoden est inspirée du roman chinois du XIVème siècle « Au bord de l’eau », qui raconte les aventures de cent-huit personnages (officiers, juristes, paysans, marchands, bateliers, pratiquants d’arts martiaux…) d’horizons et d’extractions sociales très diverses mais qui ont pour point commun de se retrouver face aux vexations et à l’injustice du gouvernement et de ses agents corrompus. Ces 108 personnages, sont devenus des « étoiles » envoyées sur terre pour juger les hommes.

A l’ancienne !

Le rendu visuel est agréable mais faiblard techniquement.

Suikoden est un RPG à l’ancienne, avec des graphismes en 2D pas franchement très beaux mais pas moche non plus. Malgré tout les capacités de la consoles n’ont pas étaient poussées dans leurs retranchements comparé a un FF7 ou FF8. En effet comment comprendre le choix de Konami de passer son bébé en 2D alors que la PlayStation offrait des jeux comme FF7 ou 8. Ici ne vous attendez pas à quelconque jeux de lumière ou autre. Suikoden est quand même un jeu coloré, en effet la carte où vous évoluerez est bien verte et vous verrez au court de votre voyage les villes apparaitre devant vous comme dans tout RPG à l’ancienne qui se respecte. Les paysages d’arrières plan sont aussi magnifiquement bien dessinés pour l’époque et faire déplacer votre héros sur une zone en contemplant ces paysages et tous simplement du pur bonheur. Malgré la présence d’une concurrence plutôt difficile pour Suikoden on peut largement dire que celui ci s’en sort pas trop mal. Autre point graphique important, les protagonistes. Ici votre personnage est un adolescent (NDLR : encore…) qui est vraiment bien dessiné. Par bien dessiné je veux dire que ce dernier comme, tout les autres d’ailleurs, à une taille d’adulte et ne ressemble pas a un petit bonhomme. Konami à également porté un attention particulière aux visages de ces personnages qui apparaissent dans une fenêtre lorsqu’il y a interaction entre eux et qui est très agréable à regarder. La bande sonore est vraiment bonne et vous met assez rapidement dans l’ambiance de ce jeu médiéval. Mais un des points noirs du jeu et pas des moindres, la langue. En effet Suikoden n’a été proposé au joueurs européens qu’en anglais.

4 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] de Pagnol. Sous couvert de faire plaisir aux fans (ce qui est le cas tout de même) ils ressortent Suikoden I et II sur le PSN en janvier prochain. Mais attention, il ne s’agit que d’un simple portage des […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *