[Test] Super Smash Bros 3DS et Wii U, les faux frères

d-autres-personnages-a-telecharger-pourraient

Nous y voilà, après 4 jours de rétrospective de ce qu’à pu être la série Smash Bros et quelques réflexions autour de ce qu’elle nous inspire, il est temps de passer au gros du spectacle. Enfin au gros, au petit ET au gros, puisque cet opus sort sur deux supports différents, la dernière portable et la dernière console de salon de Nintendo. Alors que faut-il faire ? Prendre l’un, l’autre, les deux, D la réponse D ? Faites chauffer vos mirettes avec ce magnifique trailer du jeu qui introduit la plupart des personnages anciens et nouveaux et venez vous les rincez sur ce magnifique test proposé par votre serviteur !

Le choix des armes

Commençons par le nerf de la guerre, le gameplay. On ne va pas passer longtemps sur le fond de la chose puisque, attention grosse surprise, rien n’a changé. Enfin rien, les commandes de jeu n’ont pas changé. Les boutons A et B, les gâchettes, le deuxième stick, les protections, les chopes, les smash, tout est pareil. Si vous avez déjà joué à un Smash Bros, vous serez dans le bain en moins de 5 min, peu importe la version. Si sur le fond rien ne change sur la forme ça bouge un peu. Les combos envoyés en martelant le bouton A se finissent par un coup puissant qui envoie voler votre adversaire, les coups smashés aériens sont plus efficaces (identique au bas et A avec Falco sur Game Cube, qui renvoyait n’importe quel Mickey au sol en ¼ de seconde) et une sorte de mode « fury » lorsque vous êtes non loin du trépas mais que vous continuez à rentrer dans la baston. A noter d’ailleurs le petit craquage sur Little Mac (et je ne suis pas le seul à le dire) qui possède carrément une sorte de barre de super coup. Une fois suffisamment de gnons reçus dans la tronche, vous pouvez déclencher un mega punch qui peut éjecter n’importe qui, même à faible pourcentage…

Mario and Sonic approuved this message...buy it!

Mario and Sonic approuved this message…buy it!

Au final c’est plutôt sur la forme – forme (oui c’est fait exprès) que votre style de combat va s’affirmer. Si sur la 3DS vos choix se limitent à stick ou croix directionnelle pour diriger votre personnage, sur Wii U ça sera : Mablette ? Manette pro ? Wiimote ? Manette Game Cube ? Console 3DS ? Comme cela le choix semble cornélien, pourtant en y regardant de plus près, la taille de la mablette lui fait perdre en ergonomie, la Wiimote… si vous n’avez que ça, pas de bol… et la console 3DS est limitée au mode Smash. Bien, il reste donc la manette Game Cube et la manette pro. La première a pour inconvénient d’être utilisable que grâce à un adaptateur vendu à part (30€ il me semble) ou en bundle avec le jeu (+15€ sur la note), en contrepartie cet adaptateur vous permet de brancher 4 manettes Game cube à la Wii U, de quoi organiser une baston à l’ancienne. La manette pro est très bien, malgré son prix (entre 60 et 70€ pièce selon le revendeur), seul inconvénient la gâchette R qui par réflexe s’utilise en bouclier déclenche parfois la chope (qui possède sa propre gâchette, Z, sur la manette Game Cube), rien de grave mais ça peut être rageant dans l’action. A noter que cette manette est compatible avec une grande partie des autres jeux Wii U, tandis que l’adaptateur Game Cube…a du probablement être fait par le même Jean-John qui a eu l’idée des 4 game boy advance pour jouer à FF Cristal Chronicles… n’est prévu que pour être compatible qu’avec Smash Bros (pour l’instant je l’espère). Bref peu importe votre style de jeu, votre matos, votre budget, la version Wii U mets tout le monde d’accord, vous pourrez vous foutre sur la gueule avec tout et n’importe quoi.

On a mis un peu plus de détails en fond, on vous les laisse?

On a mis un peu plus de détails en fond, on vous les laisse?

Je vais passer également sur le staff de nouveaux personnages, plus ou moins charismatiques (Mega Man et Little Mac face au Villageois ou au Wii Fit Trainer, y’a pas photo), les nouveaux objets plus ou moins bourrins (Bill Bomb ou la Bombe B… ouch), pour parler rapidement des stages. Ces derniers sont tous bien construits, très dynamiques, hyper vivants et aussi souvent, super dangereux… Que ce soit la forêt Pikmin, le temple de Palutena, la forteresse Willy, le monde de Sonic… C’est beau, ça pète et ça donne aussi bien sur portable que sur téléviseur. Autre ajout intelligent, notamment pour les compétiteurs pour qui l’aléatoire n’est pas permis, chaque niveau est déclinable en version « Destination Finale ». C’est-à-dire plane, sans évènements extérieurs. Ces niveaux sont bien sur là pour se mesurer la taille du sex… du skill, à coup de beignes, sans objets, en vies limitées et sans interventions de PnJ récalcitrants. Pas indispensable pour le commun, mais inévitable en tournoi.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que même si le jeu est fondamentalement le même, il fourmille de petits éléments qui font évoluer son gameplay. Les nombreux choix de contrôle sur Wii U rendent, bien entendu, cette version plus confortable. Si la 3DS possède largement suffisamment de bouton pour faire le taf, c’est du côté du stick/croix directionnel que ça pêche un peu avec soit trop de sensibilité, soit un emplacement légèrement bas qui déséquilibre la tenue de la console, surtout dans les moments un peu critiques où on aura tendance à s’exciter sur le support.

Et la fluidité dans tout ça ?

La Wii U elle vous prend à 8 sans trembler!

La Wii U elle vous prend à 8 sans trembler!

Rappelez vous de mon introduction sur Smash Bros Melee, concernant l’exceptionnelle fluidité du jeu due à sa compatibilité 60 Hz. Et bien, Alleluia mes amis, ils ont remis le couvert. Comme indiqué juste au dessus, le jeu envoi du steak de tous les côtés, que ce soit les effets de lumière des attaques (bien plus poussés qu’avant), les objets qui remplissent tout l’écran (la bombe B explose sur la moitié du niveau au moindre impact), et les niveaux qui s’animent (comme ce niveau Pokémon, avec un légendaire qui vient foutre la merde en plein combat). Ajoutez à cela un mode smash à 8, et pourtant le framerate ne bougera pas d’un iota ! Sur Wii U tout du moins. Attention la 3DS se défend à mort, même avec la 3D poussée à bloc, mais dans de rares conditions elle pourra tousser un peu, rien de grave encore.

Concernant le mode en ligne, la fluidité dépend plus de votre connexion que de l’affichage de la console. Préférez cependant quand même le raccord Ethernet, chose que ne pourra pas se permettre la 3DS. Selon le pays de résidence de vos adversaires, de méchants lags peuvent avoir lieu, mais ça c’est le fardeau de tous les jeux réseaux. En Ad-Hoc, aucun souci, même si ça reste moins fun d’être chacun scotché sur son propre écran au lieu de se fritter tous sur la même télé, mais je ne vais pas radoter sur la réflexion d’hier. Bref à nouveau rien de méchant mais la version Wii U reste au dessus avec une console qui n’est jamais prise à défaut et qui envoie la sauce en terme de graphisme et de puissance.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *