Un Zelda reste un Zelda

On peut écrire sur nos cartes !

L’exploration du jeu se fera à bord d’un bateau que vous pourrez customiser de façon à le rendre unique. Vous vous déplacerez d’île en île, pour accéder aux donjons. Mais vous ne serez pas seul. Un personnage de Wind Water apparaît, il s’agit de Terry qui mène une existence de marchand nomade à bord de son bateau. Il vous proposera des potions et un réceptacle de  vie, des bombes et des flèches, etc… Vous devrez supportez les jérémiades incessantes du capitaine Linebeck, un pirate lâche et cupide mais qui possède un bateau beaucoup plus performant que le vôtre. Pour voyager à travers les mers, il vous suffit de tracer au stylet votre destination mais attention, il ne s’agit pas de vous reposer tandis que votre embarcation rejoint son port. Des monstres jaillissent de la mer, le plus souvent des poissons volants qui vous envoient des missiles. Pour les pulvériser, procurez-vous un canon. La précision est superbe et lorsque vous les dégommez, vous récoltez quelques pièces d’or. Naviguer devient un réel plaisir. Parfois, la route est trop longue mais il existe des portes magiques que vous devez savoir activez pour les utiliser… Je n’en dis pas plus, à vous de découvrir. Vous affronterez des donjons qui sont relativement faciles, il s’agit de faire preuve d’un peu de logique. La difficulté se place aux niveaux des boss. Comme à chaque fois, vous gagnez progressivement différentes arme. Vous commencez avec l’épée, bien pratique pour tuer les monstres sur votre passage, le bouclier que vous obtenez dans une boutique qui repoussera les monstres faibles, l’arc qui permet de viser les monstres à distance et d’orienter ou actionner certains interrupteurs, les bombes, les missiles teigneux dont vous pourrez contrôler la trajectoire grâce au stylet, le grappin, celui-là je l’aime bien, il permet de traverser des chemin ou entre il y a le vide, il permet aussi de traverser une corde tendu entre deux poteaux, le marteau qui n’est pas très utilisé car c’est une arme que vous obtenez très tardivement mais très utile pour le dernier donjon et qui est tout de même assez puissante. Enfin, l’épée spectrale, l’arme ultime, celle qui vous permettra de tuer absolument tous les montres, même les spectres dans le temple du roi de la mer. Ce temple, vous y reviendrez toujours. C’est un lieu incontournable qui vous permettra d’aller dans différent temple, débloquer les armes, augmenter votre vie et vous rapprocher toujours un peu plus du sauvetage de la princesse Zelda. N’oubliez pas qu’elle est retenue dans un vaisseau fantôme par un équipage fantôme ! L’exploration de ce temple se fera de manière progressive, chaque étage sera l’objet d’un casse-tête. Vous devrez parvenir à son sommet dans un temps limité, or, les gardiens de ce temple sont des spectres chevaliers qui, s’ils vous touchent, vous feront perdre un temps considérable. Vous devrez progressez pas à pas, faire preuve de stratégie, et vous aurez un atout, comme partout dans le jeu dirais-je, la possibilité d’annoter des informations sur votre écran supérieur. Revenons encore à l’océan qui propose un tas d’activité. Personnellement, il y en a quelques-unes que je n’ai pas encore déverrouillées. Vous pouvez mettre la main sur des trésors enfouis. Pour cela, votre navire devra être équipé d’un grappin qui extirpera les coffres hors de l’eau mais il y a une petite difficulté, bien sûr, sinon ce serait trop facile. Dans les trésors, vous obtiendrez des pièces pour équiper votre navire, comme je l’ai dit précédemment, il y a moyen de le customiser, de lui donner un style viking, cowboy… Vous pourrez récupérer des cartes de trésors qui vous aideront à les localiser dans la mer, collectionner des lettres, le mec du service postal, je l’adore, un facteur avec une paire d’ailes, pratiquer la pêche, ça je n’ai pas encore fait et essayer des tas de mini-jeux.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *