TOI, le (futur) papa GEEK – la critique par papa Yace

Il y a peu, vous étiez encore une véritable gifle aux préjugés. Vous êtes un gamer chevronné incollable sur les capacités techniques de toutes les générations de consoles. Vous êtes une huile de l’informatique sans pour autant être un tenant de l’infect délire Master Race. Vous pouvez réciter la première trilogie Star Wars dans le texte en prenant les intonations s’agissant même des personnages féminins. Et pourtant vous avez rencontré un succès durable avec la gent féminine et plus spécialement avec l’une de ses représentantes. Bref tout allait bien dans le meilleur des mondes. Jusqu’à cette nuit où madame vous a accosté avant d’aller pieuter avec un sourire mi affolé, mi admiratif et vous a collé les résultats de son test de grossesse…Bingo ! Vous venez de comprendre pourquoi elle qui détestait la cuisine relevée se fait désormais des tartines d’harissa et mange en cachette des peaux d’orange et de la pâte à pizza vierge de toute garniture. Vous êtes désormais un papa en devenir. Et oui, la nature vous a doté de tous les attributs nécessaires ! Ce qui n’est pas qu’une boutade, mais une réalité : vous avez conçu une vie.

Avant de poursuivre, je vous recommande d’aller chercher votre CD ou d’aller sur Youtube et de vous repasser En cloque de Renaud, et pour plusieurs raisons. Primo, ce titre colle bien à la thématique. Secundo, il décrit bien des choses qu’un père en sursis peut ressentir. Et hélas tertio, aucun des  titres du dernier album de monsieur Séchan n’a le quart du dixième de la puissance de ce morceau.

Un guide efficace et juste

papageek07L’auteur nous livre ici un ouvrage fort équilibré qui s’axe sur deux périodes : avant la naissance et après la naissance.

Le principal atout de ce livre est de nous présenter la réalité des choses sous un angle ni sérieux, ni amusant, mais les deux ensemble, ce qui contribue à le rendre plaisant et, disons-le, rassurant. Cette délicate période de grossesse (ou de téléchargement selon le degré de votre geekerie) est en effet bien souvent source d’interrogations qui, si elles sont très légitimes, ne doivent pas pour autant prendre le dessus sur ce qui est déjà le moment où les parents prennent conscience que ce petit bout en germination a déjà changé leur vie.

body-geek-comme-papaBien évidemment, le tout n’est pas à prendre à la légère, et l’auteur réussit ici à proposer un tour d’horizon exhaustif de ce que sera cette attente. Au travers de conseils avisés, il aide le père et la mère en devenir à régler ces petits soucis qui font le quotidien de parents qui ne le sont pas encore réellement mais déjà se voient comme les premiers au monde à affronter ce grand changement, tout en incitant les jeunes couples à ne pas s’inquiéter pour ce à quoi l’on est tenté de penser. Oui, genre le couple d’amis qui dit tout fort que vous ne pourrez plus aller en boîte ou au resto, que vos soirées vont passer de romantiques à infernales et que eux, plutôt mourir, n’auront jamais d’enfants…Bref le genre d' »amis » qui ne mériteraient que de s’entendre dire d’aller se faire foutre ! Oui, un couple en attente de leur enfant est une entité auto-suffisante, et nul besoin de cet entourage qui vous promet du sang et des larmes sans même savoir de quoi il jacte car il n’a précisément aucune idée de ce que vous vivez ni vivrez une fois votre bambin venu à l’air libre, tout présent qu’il est déjà dans le ventre de sa mère et dans l’esprit de ses parents. Idem pour la famille pour qui un jeune couple est par défaut incapable d’assumer une paternité car il se pose donc de bien normales questions…cette famille à qui il convient de dire qu’il n’existe pas d’école pour être père et mère et qu’il est donc même plutôt bon signe de s’en référer à elle pour se préparer soi-même à son arrivée dans le monde des darons et daronnes comme disent les djeun’s. Et poser des questions est avant tout une marque de confiance, ce que certains ont un peu trop tendance à oublier.

1 réponse
  1. Nico le papa geek
    Nico le papa geek dit :

    Salut Yace,

    merci pour cette longue et intéressante critique de mon livre.
    Je prends bien note de tes remarques et je t’en remercie.

    Je tiens à préciser que j’insiste dans le livre sur le fait que la particularité du geek est sa passion chevillée au corps et que je l’encourage, précisément, à ne rien lâcher une fois père.
    C’est en ça que c’est un papa geek, capable de transmettre ce qui fait son essence vitale, même s’il faudra bien sûr l’adapter 😉

    En tout cas, merci encore, si ça n’avait pas été mon livre, j’aurais eu envie de l’acheter ! (lol)
    Nicolas

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *