La subjectivité, je crois en avoir déjà donné un bon aperçu. Mais je risque cette semaine d’atteindre des sommets. Après vous avoir parlé de Valkyrie Profile et de toutes ses qualités objectives, je vais donc donner mon RPG préféré. Et là, en me contredisant un peu mais pas tellement parce que le but de cette chronique est de donner un classement purement personnel, et en risquant d’énerver mon cher collègue Garr, je vous dis: Dragon Quest VIII. Et oui, ce jeu on ne peut plus old school, avec son levelling imposé, ses récurrentes quêtes annexes, son système de combat au tour par tour et ses joutes aléatoires, a su me séduire au plus profond de mon être. Pourquoi donc? Tout simplement parce qu’il m’a offert détente, liberté, humour, beauté et surtout un voyage inoubliable. Cette odyssée n’a rien de maudite et c’est avec un sentiment de découverte jamais épuisé que j’ai parcouru les immenses cartes de Dragon Quest VIII aussi bien sur terre, sur mer que dans les cieux, à la recherche de coffres, de monstres et de nouveaux endroits. C’est avec un sourire constant que j’ai écouté les blagues de Yangus et ses disputes avec Trode, que j’ai regardé la dégaine improbable de Morrie, que j’ai joué au Puff-Puff, que j’ai admiré la patte d’Akira Toriyama. Et c’est avec un plaisir certain que je vous parle de tout ça et vous invite à vous y essayer, le cell shading ayant cette qualité incontestable de très bien vieillir. Je reviendrai plus avant sur ces jeux vidéo du voyage dans un article promis au boss, et qui accompagnera le test d’un autre grand du genre: Skyrim, auquel je rends déjà un hommage indirect via ce billet.

Totof

1 réponse
  1. Laurent
    Laurent dit :

    C’est le but véritable de tout jeu que de détendre les joueurs. Parfois les jeux d’aujourd’hui me semblent viser le contraire. Quand on y joue, on se sent plus stressé après qu’avant, alors que l’on voulait se détendre un peu après une dure journée. J’aime bien aussi ce jeu, rien qu’à regarder l’image de l’article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *