Apres un large succès sur PC et un certain déclin de la série, les développeurs ne pouvaient plus ignorer les consoles, avec un parc aujourd’hui bien installé. C’est pour cela que Trackmania Turbo s’installe à la fois sur PC et Xbox One/PS4 dans une toute nouvelle version. Enfin, si la nouveauté est belle et bien au rendez-vous pour nos plateformes nouvelle génération, il en est peut être autrement pour la version PC.

Une recette qui a fait ses preuves

thSY023Z7SPour ceux qui ne connaîtraient pas encore Trackmania, il s’agit d’un jeu de voiture arcade au concept très simple mais diablement accrocheur. On vous donne un véhicule, une piste jonchée d’obstacles, et un temps à battre, et c’est parti pour cinquante heures de jeu. Si la maniabilité du véhicule en soit est complètement arcade et permissive, c’est à dire avec la possibilité de prendre des virages serrés à pleine allure ou de faire des drift à grande vitesse sans aucun risque de tête à queue, la difficulté du jeu se retrouve au niveau des obstacles. Apprendre par coeur une piste (courte, rarement de plus d’une minute), savoir exactement quand tourner et quand appuyer légèrement sur le frein pour ne pas tomber dans le vide, voilà se qui résume le gameplay de Trackmania. Pas de fioriture avec 500 véhicules à choisir, peu de tuning, pas d’open world à mission et pas de scénario, tout réside dans le gameplay et dans le scoring. Trackmania est le jeu qu’on ressort de temps en temps pour une partie de 30 minutes afin d’améliorer son score et décrocher une médaille d’or. Et ça marche. On refait sans cesse les mêmes courses avec un malin plaisir à arpenter une course avec une conduite parfaite et maîtrisée, puis on s’éclate à tester les niveaux de la communauté.

Un contenu et une technique solides

tmt_e3_screen_lagoon10Malgré l’aspect scoring du titre, souvent synonyme de contenu faiblard, Trackmania Turbo propose une vraie durée de vie tant solo qu’online. D’abord le mode carrière, qui consiste à enchaîner des tournois et demandant de collectionner un certain nombre de trophées de bronze/argent/or afin de continuer. Il faudra bien compter 15h minimum pour en voir le bout. Une fois ce mode terminé, direction le mode online, solide, permettant de jouer sur des pistes créées par les joueurs. L’éditeur de niveau étant de qualité, les pistes des joueurs peuvent se révéler tant originales que fun à parcourir. Editeur d’ailleurs disponible sur console, pour tout joueur ayant envie de créer ses propres pistes et de les partager. Mais les développeurs ont aussi pensé au multi local en proposant un tout nouveau mode de jeu, permettant de jouer à deux avec un seul véhicule. En gros, chaque joueur contrôle le véhicule à l’écran comme s’il était en mode solo, et la moyenne des deux contrôles est appliquée au bolide. Certes, il devient très difficile de scorer dans ce mode (ce qui n’est pas l’intérêt du multi local) mais il en devient diablement fun et accrocheur. Autant dire que ce mode enclenchera nombre de disputes, rigolades, thérapies de couple ou partie de jambes en l’air.
Et comme si cela ne suffisait pas, le jeu est fluide, très fluide même puisqu’il tourne constamment a 60 FPS. Forcément, fluidité et genre de jeu oblige, Trackmania Turbo n’est pas une claque graphique mais il est loin d’être vilain, avec notamment quelques panoramas sympathiques à regarder. Cependant la majeure partie des effets (herbe notamment) font penser à un jeu de la génération précédente. Anecdotique tant le coeur de jeu se situe ailleurs mais tout de même notable.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *