les-etageres-dans-le-jeu-video-donkey-kongJ’avais déjà parlé du cas du gorille de Nintendo dans l’introduction de mon article sur la référence dans le jeu vidéo. De toute manière, comment passer à côté de ce géant poilu? S’il a d’abord causé des soucis juridiques à la firme de Miyamoto, il a ensuite participé à en écrire les belles heures. A l’origine, c’était un boss, un vilain qui kidnappait une jeune femme en détresse que devait sauver un certain Jumpman, qui deviendra plus tard Mario. Le joueur incarnait donc ce petit bonhomme à casquette dans des niveaux où il fallait éviter les pièges tendus et les obstacles lancés par le grand singe. De ma propre expérience, c’était un titre difficile, exigeant et dont il fallait apprendre les rouages par l’échec et la patience. Je n’ai jamais eu l’occasion de le finir malheureusement.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *