1

En 1988 sort sur NES le premier jeu de la licence ayant le mieux servi les hordes de l’illustre Comte Dracula: Castlevania, bien entendu. C’est le début de la longue lutte entre le célébrissime vampire et le clan Belmont. Dans cette version, c’est Simon qui s’y frotte, armé de sa bravoure et de son fouet Vampire Kill. Le jeu est encore aujourd’hui un modèle de maitrise de ce gameplay si particulier, savant mélange hybride de plates-formes et d’action. Pour moi qui ai d’abord joué à l’un de ses successeurs, Order of Ecclesia (dont je vous parlerai en détails dans quelques semaines), avant de lire le roman original de Bram Stoker, ce fut un plaisir exquis de pouvoir constater à quel point l’ambiance de la licence de Konami retranscrit celle du livre, même s’il n’en est pas une adaptation directe (les époques ne sont pas les mêmes). Et la brume de la Transylvanie, j’aime bien. Atmosphère, atmosphère!

3 réponses
  1. greyfox0957
    greyfox0957 dit :

    Tiens tiens ! J’y rejouais justement tout à l’heure dans le cadre d’un Temps Modernes qui ne devrait pas tarder à sortir.

    Mon constat sur ce jeu, c’est quand le gameplay est quand même parfois un peu rigide, surtout quand on a joué à ses illustres successeurs. Les premiers épisodes NES, et même Super NES orientés action sont difficiles à maîtriser mais il est clair que l’ambiance était présente dès le début.

    Qu’on aime ou pas le reboot amorcé par Lords of Shadow, il faut avouer que cette série est l’exemple même d’un renouvellement permanent tant du gameplay que de la direction artistique.

    Répondre
    • Le serpent
      Le serpent dit :

      Très bonne analyse mon petit greyfox !

      Personnellement j’ai toujours aimé castlevania.. Mais mon préféré comme beaucoup est : Symphony of the night.

      Un vrai chef d’oeuvre !

      Répondre
      • greyfox0957
        greyfox0957 dit :

        Symphony of the Night est précisément l’autre exemple d’évolution majeure vers un gameplay bien plus souple et plus intelligent pour la série 😉

        Clairement mon préféré aussi !

        Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *