Sonic-the-hedgehog-ecran-titre

Souvenez-vous l’été dernier, nous avions fait une semaine spéciale Sega. Plus particulièrement, Toma et moi avions tenté une analyse comparative de Mario et Sonic dans une réflexion-fleuve écrite à quatre mains. Ce qui nous intéresse aujourd’hui est la trace laissée par la mascotte de Sega, à savoir celle d’un bouleversement significatif des codes du jeu vidéo de plates-formes. Avec son scrolling horizontal maîtrisé, il a su donner une pêche et une vitesse jusque-là jamais vues. En 1991, un hérisson bleu sprinte à travers la jungle, récupère des anneaux et devient un emblème.

2 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Ah, ce bleu qui pique les yeux tellement il transpire le pur raw power! Et ces musiques!
    Comme on dit souvent dans les cercles de vieux cons éclairés, « c’était mieux avant »^^.

    (en même temps, c’est vrai, c’était mieux avant, j’y peux rien, c’est comme ça, en particulier en ce qui concerne ce pauvre Sonic!)

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *