Super-Metroid-boite

On entre dans le dur avec cette chronique. L’heure des choix vraiment difficiles est arrivée. Pour 1994, j’ai longtemps hésité entre Super Metroid et Donkey Kong Country (et encore, ce n’est pas le pire dilemme auquel je serai confronté). Alors, forcément il y aura des déçus. Mais honneur aux dames, et parlons de l’une des plus belles aventures de la mythique Samus Aran (et puis, le gorille de Nintendo a déjà eu droit à mes honneurs). Le titre simiesque reste mythique avec son gameplay, ses graphismes annonçant la 3D et sa musique à base de tam-tam. Mais Super Metroid l’est aussi, l’exploration de la planète Zèbes restant l’une des plus belles odyssées offertes par le jeu vidéo. Gameplay carré, évolutif et sans bavure, ambiance oppressante, aliens, pirates, labyrinthes, gadgets et armes en tout genre: tout ce qui fait un bon Metroid est là. Peut-être le plus bel opus avec Prime.

Totof

3 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] 2D, si ce n’est le plus grand opus tout court avec l’itération Prime? On parle évidemment de Super Metroid, développé par le studio Nintendo R&D 1, jeu qui a depuis longtemps une place incontournable […]

  2. […] de quatre opus 2D sortis sur NES, Game Boy, SNES et GBA, dont deux absolument incontournables (Super Metroid et Metroid Fusion), la licence avait gagné des lettres de noblesse et d’estime ô combien […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *