images

En 1996, une femme fait la révolution dans le jeu vidéo. Ou plutôt elle donne une exposition inédite à un personnage du beau sexe. Tomb Raider sort en novembre et Lara Croft devient alors un vrai phénomène de mode. L’aventurière à la plastique avantageuse, au short marron et au marcel vert, reprend les codes de l’illustre Indiana Jones pour un gameplay hybride entre plate-forme 3D, résolution d’énigmes et shoot, qui n’est pas sans rappeler Prince of Persia dans son aspect vertical. Mais au-delà de ça, la résonance du titre est allée jusqu’à soulever plus avant le débat autour de la place de la femme dans le jeu vidéo. Icône ou fantasme, chacun peut trouver quelque chose à penser de Lara. Parce que sa poitrine est comme le nez de Cléopâtre: si elle eût été moins agrandie au fur et à mesure des premiers épisodes, toute la face de la terre aurait changé.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *