Cover dmcUn texte de lecteur sur le site de Gameblog avait rencontré un franc succès il y a quelques années et traitait des jeux qu’il fallait faire, sous peine d’avoir « raté sa vie ». Je crois que la mienne l’est bien alors. Parce qu’il y a certains titres auxquels je n’ai jamais touché et qui font partie des classiques. Le temps passant, je me rattrape et je me suis fait prêter récemment Devil May Cry, justement. Les seuls vrais souvenirs que j’ai du titre de Kamiya datent d’une session chez mon cousin qui m’avait présenté le jeu et qui l’adorait. Il faut dire qu’à l’époque, j’avais été impressionné par le déluge d’effets visuels et la patate que dégageait le soft. Le beat’em all venait de franchir un palier dans son évolution et ce sur tous les plans. J’ai aimé, que dis-je j’ai adoré Viewtiful Joe et Bayonetta; il n’y a donc aucune raison que Dante et moi, on ne passe pas plus de temps ensemble dans un avenir proche.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *